Paris : Pour les grands musées, une réouverture avec accès régulé

Par Rizhlaine F. · Photos par My B. · Publié le 12 juin 2020 à 18h19 · Mis à jour le 13 juin 2020 à 12h38
Musée du Louvre, Musée du Quai Branly, Musée d'Orsay ou encore Centre Pompidou, les plus grands musées parisiens se déconfinent petit à petit. Cependant, leur réouverture sur fond d'épidémie de coronavirus pourrait bien se traduit par un accès régulé pour les visiteurs.

Depuis mi-mai, la France renoue progressivement avec ses lieux culturels. Les châteaux sortent de leur confinement tout comme les monuments mais aussi les musées. Mais dans ce contexte d'épidémie de coronavirus, ces réouvertures s'accompagnent tout de même de mesures sanitaires qui impliquent notamment des parcours repensés voire des accès régulés. 

À Paris, les plus grands musées ont déjà annoncé leur retour et ils font justement partie de ces lieux où le nombre de visiteurs est limité. Au Musée du Quai Branly qui a rouvert ses portes le 9 juin 2020, la réservation est vivement conseillé pour cette raison. Le Musée d'Orsay qui fait son retour le 23 juin 2020 la rend carrément obligatoire : les billets sont désormais horodatés afin de réguler l'accès. Au Grand Palais, la stratégie est similaire : pour l'expo-évènement Pompeï qui démarre le 1er juillet, la billetterie est ouverte et la réservation est obligatoire avec une jauge limité à un tiers de la capacité d'accueil habituelle. 

Et pour le Centre Pompidou ? Même schéma, la réservation est obligatoire pour pouvoir de nouveau accéder à ses expos à partir du 1er juillet. Par ailleurs, avant sa fermeture en raison de l'épidémie de coronavirus, ce musée dédié à l'art moderne et contemporain avait régulé le nombre de visiteurs en temps réel. Quant au Musée du Louvre dont le retour est prévu pour le 6 juillet 2020, sans surprise la réservation est vivement conseillée, sans quoi l'accès ne sera pas garanti.

Il n'y a pas seulement les grands musées qui ont limité leur capacité d'accueil. Ce fut également le cas par exemple à l'Atelier des Lumières qui a drastiquement réduit sa jauge. Si il faut s'attendre à ce que ces limites d'accueil entraîne une baisse de revenus par rapport à des saisons habituelles, du côté des visiteurs, certains peuvent se réjouir de pouvoir découvrir ces espaces avec une affluence réduite. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche