Une augmentation des salaires dans la fonction publique hospitalière dès juillet ?

Par Elodie D. · Publié le 20 juin 2020 à 17h43 · Mis à jour le 20 juin 2020 à 17h48
Grand sujet d'actualité : l'augmentation des salaires dans les hôpitaux. Elle pourrait avoir lieu à compter du 1er juillet pour un million d'agents de la fonction publique hospitalière, dont les infirmiers et les aides-soignants, qu'ils soient titulaires ou contractuels. Cette augmentation ne concernerait pas les médecins, qui font l'objet d'une autre négociation en cours.

Dans le cadre du Ségur de la Santé lancé lundi 25 mai 2020, la revalorisation des salaires est au cœur des débats. D’ailleurs, d’après l’AFP, un projet d’accord serait en passe d’être conclu pour les agents de la fonction publique hospitalière, entre Nicole Notat, qui mène le Ségur de la Santé, et les syndicats.

Cet accord prévoirait « une revalorisation socle à compter du 1er juillet » pour plus d’un million d’agents de la fonction publique hospitalière (hors médecins) dont font partie les infirmiers et les aide-soignants, mais aussi les équipes administratives, les équipes techniques et les équipes socio-éducatives.

D’après le projet d’accord qu’a pu lire l’AFP, l’augmentation des salaires des personnels non médicaux à l’hôpital pourrait prendre effet « à compter du 1er juillet », même si elle devrait attendre la fin d’année pour être versée, le temps d’être votée avec le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2021. Elle serait donc versée rétroactivement, pour les mois de la fin d’année.

L’accord prévoirait aussi une « rénovation » des primes, avec « une première étape d’ici au 1er janvier 2021 ». Le projet d’accord inclut un « chantier de rénovation du régime indemnitaire » des agents, qui compte « plus d’une centaine de primes ». L’idée serait d’en fusionner une grande partie, pour ne garder que les principales comme les heures supplémentaires, le travail de nuit et les indemnités de résidence. À ce propos, la revalorisation des « premières heures supplémentaires » et des « journées de remplacement volontaires » est envisagée, pour « limiter le recours à l’intérim ».

Cet accord compterait aussi une « majoration supplémentaire » pour les « personnels soignants et médico-techniques » et une « révision » des grilles de salaires des aide-soignants et des infirmières, pour laquelle « un groupe de travail sera mis en place ».

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche