Rassemblements de la fête de la musique : quels risques liés à la propagation du coronavirus ?

Par Rizhlaine F. · Publié le 22 juin 2020 à 16h50 · Mis à jour le 23 juin 2020 à 12h47
Cette année, la fête de la musique s'est accompagnée de rassemblements en France notamment à Paris sur les bords du Canal Saint Martin. Des images qui inquiètent dans un contexte d'épidémie de coronavirus. Faut-il s'inquiéter d'une risque de propagation ?

Chaque année, le premier jour de l'été est accueilli par la fête de la musique. Partout en France, les rues s'animent et vibrent au rythme des concerts sur des scènes éphémères, et des villes prennent des airs de festivals le temps d'un jour. Mais en 2020, coronavirus oblige, de nombreux artistes ont pris le parti du digital pour la fête de la musique. Cependant certains concerts se sont tout de même tenus en extérieur, attirant ainsi des fêtards venus profiter des célébrations "comme avant". 

Dans ce contexte de crise sanitaire, des images de rassemblements avec des gestes barrières peu respectés ont largement été diffusées. On pouvait alors voir, notamment sur les bords du canal Saint-Martin une foule se réunir face à un DJ set. Et si l'épidémie de coronavirus est contrôlée en France, le virus circule toujours : ces images ont alors de quoi inquiéter ceux qui redoutent une relance de l'épidémie. Alors, la fête de la musique risque-t-elle d'être à l'origine d'une deuxième vague et d'un reconfinement en France

Interrogé par France InfoÉric Caumes, chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris s'est exprimé sur le sujet. Lors de cet entretien, il a notamment rappelé qu'il est " très probable que les risques en extérieur soient bien inférieurs à ce qu'ils sont en intérieur. Je crois qu'il faut clairement distinguer les deux situations, intérieure et extérieure." Il a ainsi précisé que ce type de rassemblement en intérieur dans une boite de nuit par exemple n'aurait pas été admissible. "C’est à l’intérieur, c'est dans les lieux clos que se passe la transmission. Les possibilités de transmettre le virus à l'extérieur, même en étant très proches l'un de l'autre, ne sont pas très bien connues, voire ne sont même pas connues du tout."

Mais cette fameuse deuxième vague, devons nous la craindre ? La réponse est sans équivoque : oui. Éric Caumes rappelle ainsi qu'il faut tout faire pour éviter ce scénario : "Sur le plan collectif, il faut rappeler l'importance de la tactique de tester, tracer, isoler pour casser les chaînes de contamination. Si on fait ça très bien, on n'aura pas de deuxième vague. Si on ne fait pas ça bien, on aura une deuxième vague. Il y a des pays où il y a déjà eu une deuxième vague qui est apparue comme l'Arabie saoudite ou des régions comme la Guyane française."

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche