Covid-19 : le confinement n'est pas assez strict selon Jérôme Salomon

Par My B. · Publié le 6 novembre 2020 à 12h13 · Mis à jour le 6 novembre 2020 à 15h54
Jérôme Salomon s'alarme de l'inefficacité du reconfinement à travers une note que s'est procuré et qu'a relayé Europe 1. Selon de Directeur général de la Santé, celui-ci n'est pas suffisamment strict pour faire infléchir la courbe. Il faut s'attendre selon lui à un plateau long et prolongé de la courbe de l'épidémie dans le pays.

Dans un entretien accordé au journal Le Figaro, Jérôme Salomon avait appelé les Français à faire preuve de vigilance en juin dernier : "Il ne faut pas relâcher les efforts, même pour tous ceux qui sont actuellement en vacances" ajoutant qu'il fallait "se préparer à une reprise de l'épidémie, voire à une deuxième vague". Par ailleurs, l'arrivée de cas importés pourrait également laisser présager un retour de l'épidémie. Le Conseil Scientifique avait estimé alors "extrêmement probable" l'arrivée d'une seconde vague de Covid 19 en automne

La vague annoncée alors est bel et bien là désormais et "elle est violente" nous prévient le gouvernement. Une semaine après l’entrée en vigueur du confinement, plus allégé que celui décrété en mars, les effets sur la circulation du virus ne se font pas encore voire. En effet, on dénombre près de 60.000 nouveau cas en 24h ce jeudi 5 novembre, a déclaré, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, lors du point hebdomadaire sur la situation épidémiologique. L’épidémie a désormais fait 39 037 morts dans le pays, soit 363 de plus que le bilan fourni mercredi, a-t-il ajouté.

Dans une note de Jérôme Salomon, présenté au Conseil de Défense, qu'Europe 1 s'est procuré et qui circule entre très peu de mains selon le média, Jérôme Salomon dresse un constat alarmant sur l'efficacité du nouveau confinement qui est sensé endiguer la nouvelle flambée d'épidémie de coronavirus.

Les mesures actuelles ne permettraient pas, selon le Directeur de la Santé, "d’obtenir un taux de reproduction du virus à 0,7, comme en avril, mais plutôt à 0,9". Cela signifie qu’il faudra plus de temps pour infléchir la courbe du virus en France avec "un plateau haut et prolongé".

A travers cette note, il déclare que les transferts de patients risquent de s’intensifier, notamment pour la région Auvergne Rhône-Alpes, la plus touchée actuellement. Des évacuations vers l'Allemagne sont aussi envisagés.

Si le durcissement du confinement n'a pour l'heure pas été envisagé par le gouvernement, il se peut que les choses changent dans les semaines à venir. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche