Coronavirus : la hausse des nouveaux cas " probablement sous estimée" selon Santé Publique France

Par Rizhlaine F. · Publié le 18 septembre 2020 à 18h19 · Mis à jour le 21 septembre 2020 à 09h58
Chaque semaine, Santé Publique France dévoile point épidémiologique sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus sur l'ensemble du territoire. Au 17 septembre 2020, on constate une augmentation de l'ensemble des indicateurs. L'organisme indique également une probable sous-estimation de la hausse des nombres de cas confirmés.

Comment évolue l'épidémie de coronavirus en France ? Depuis le début de la crise sanitaire, chaque jour s'accompagne de nouvelles données pour suivre au plus près l'évolution de la covid-19 y compris sur le territoire français. Mais souvent, pour mieux analyser les tendances il convient de prendre un peu de recul. Chaque semaine, Santé Publique France nous dévoile ainsi un point épidémiologique résumant l'évolution de l'épidémie de coronavirus en France à travers différents chiffres clés.  

Point épidémiologique du 17 septembre 2020 (selon des données rapportées jusqu'au 15 septembre 2020)

On constate une augmentation de l'ensemble des indicateurs, dont les passages aux urgences, les nouvelles hospitalisations, les admissions en réanimation, ainsi qu'une hausse des décès liés au coronavirus en milieu hospitalier et en établissements d’accueil pour personnes âgées. 

Désormais la hausse de la circulation du virus concerne toutes les tranches d'âge y compris chez les jeunes adultes où elle est particulièrement forte. Les plus de 75 ans sont désormais davantage touchés. Santé Publique France indique également une probable sous-estimation de la hausse du nombre des nouveaux cas en raison de la saturation des capacités diagnostiques au sein de certaines régions. On estime également que 4,9% de la population aurait été infectée en semaine 20, soit à la levée du confinement. 

Santé Publique France recommande le port du masque plus fréquent ainsi que le maintien d'une distanciation sociale de plus d'un mètre. Les poignées mains et embrassades doivent être évitées notamment au sein des jeunes adultes et en milieu privé.

Pour suivre le nombre de clusters à l'échelle nationale ou régionale : 

Coronavirus : les clusters augmentent mais l’épidémie reste contenueCoronavirus : les clusters augmentent mais l’épidémie reste contenueCoronavirus : les clusters augmentent mais l’épidémie reste contenueCoronavirus : les clusters augmentent mais l’épidémie reste contenue Coronavirus : 1.031 clusters en cours d'investigation en France ce 22 septembre 2020
Au mardi 22 septembre 2020, la France compte 1.031 foyers de coronavirus en cours d'investigation dont 61 nouveaux en 24h. 90 départements sur 104 sont en situation de vigilance et 55 départements ont un taux d'incidence supérieur à 50 pour 100.000 et sont donc en zone rouge.

Visuel Paris Châtelet Les Halles rueVisuel Paris Châtelet Les Halles rueVisuel Paris Châtelet Les Halles rueVisuel Paris Châtelet Les Halles rue Coronavirus Paris - Île-de-France : 351 clusters depuis le déconfinement, 61 de plus cette semaine
Où en sommes-nous par rapport à la recherche des clusters en Île-de-France ? Au 17 septembre 2020, la région parisienne compterait 61 clusters supplémentaires. Depuis le 8 mai 2020, ce sont au total 351 foyers de contamination qui ont été détectés dans la région.

Nota Bene : En ce qui concerne l'incidence, le seuil de vigilance est fixé à 10 (pour 100 000 personnes) et le seuil d'alerte se situe autour de 50

En semaine 37 (du 7 au 13 septembre 2020), la France compte 48 départements dont l'incidence dépassent le seuil d'alerte : ils sont désormais considérés comme des zones de vulnérabilité élevée face au coronavirus. 12 d'entre eux franchi le pallier des 100 cas pour 100 000 personnes. L'ensemble de la région Île-de-France en fait partie.

Du côté des départements d'Outre-mer, l'épidémie régresse en Guyane et à Mayotte, se stabilise en Martinique, à Saint-Barthélemy, ainsi qu'à la Réunion. En revanche, une hausse des contamination est constatée en Guadeloupe et à Saint Martin

Coronavirus : la hausse des nouveaux cas " probablement sous estimée" selon Santé Publique FranceCoronavirus : la hausse des nouveaux cas " probablement sous estimée" selon Santé Publique FranceCoronavirus : la hausse des nouveaux cas " probablement sous estimée" selon Santé Publique FranceCoronavirus : la hausse des nouveaux cas " probablement sous estimée" selon Santé Publique France

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche