Navigo : 6 500 abonnés Imagine R victimes d'un bug

Par Cécile D. · Photos par Laurent P. · Publié le 24 septembre 2020 à 18h36 · Mis à jour le 24 septembre 2020 à 18h36
La colère monte : depuis deux mois, 6 500 abonnés Imagine R sont victimes d'un bug de la plateforme. Tous ont été débités de 350 euros sans que leur carte ne fonctionne, ils ne peuvent donc pas l'utiliser pour prendre les transports en communs.

Des milliers d'abonnés mécontents et des pass Navigo défaillants. Suite à un bug de la plateforme Imagine R, depuis deux mois, les utilisateurs de ce pass réservé aux abonnements scolaires, étudiants et apprentis (entre 12 et 26 ans) se retrouvent sans carte utilisable dans les transports en commun, mais avec les 350 euros déduits de leur compte en banque.

6 500 usagers sont victimes de ce bug. Lors de la souscription, au moment de payer, la page web se fige, le dossier est bloqué, mais l'argent est bien prélevé des comptes bancaires. Une situation qui alimente la colère des abonnés, d'autant plus le problème semble difficile à débloquer et traîne en longueur.

Mails à l'appui, cette habitante de Maisons-Alfort (Val-de-Marne) raconte au Parisien : « J'ai appelé chaque jour pendant une semaine. On me disait toujours la même chose. Que ça allait se débloquer, qu'il fallait essayer le lendemain. Et rebelote. C'est de la folie ! »

Une astuce semble fonctionner, partagée par Nathalie, une autre victime de ce bug : « Décocher la case Nouvel Abonnement pour demander un renouvellement. Et le passage du pass scolaire à étudiant se fera automatiquement, explique-t-elle. Ça a débloqué notre dossier. » Mais la carte Imagine R n'a toujours pas été reçue… « Et ma fille en a besoin bientôt », soupire Nathalie.

Frustrés par cette situation, un compte Twitter a été créé, demandant à Île-de-France Mobilités, l'autorité organisatrice des transports en Ile-de-France (IDFM), des cartes temporaires en attendant les Imagine R, ainsi que le remboursement des frais occasionnés. Les responsables d'IDFM, eux, renvoient les plaignants vers Comutitres, le groupement d'entreprises entre SNCF et RATP, qui « contrôle la billettique », assurent-ils.

Valérie Pécresse, présidente d'Île-de-France Mobilités, a manifesté sa colère face à cette situation et a enjoint Comutitres à agir rapidement. Son directeur général Eric Lainé, a promis que toutes les personnes concernées seraient identifiées, contactées et remboursées en cas de doublon de paiement d'ici lundi soir. Quant aux autres situations, elles seront examinées au cas par cas. Reste encore en suspens la question des frais déboursés par les parents.

Les abonnés n'ayant pas encore reçu leurs cartes devraient enfin l'avoir d'ici deux ou trois jours. Vous pouvez également retrouver en direct toutes les informations relatives aux transports en communs sur Sortiraparis.com.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche