Coronavirus : les aides pour le cinéma présentées par Roselyne Bachelot

Par Cécile D. · Publié le 22 octobre 2020 à 18h26 · Mis à jour le 22 octobre 2020 à 18h30
Le gouvernement a de nouveau présenté des mesures liées au couvre-feu ce jeudi 22 octobre 2020. Roselyne Bachelot, ministre de la culture, a promis de nouvelles aides au monde de la culture, et notamment aux cinémas.

Le couvre-feu est étendu pour six semaines, et concerne désormais 54 départements français. Jean Castex et ses ministres se sont succédés lors d'une intervention télévisée jeudi 22 octobre 2020 pour présenter les nouvelles mesures et les mises à jour des restrictions en France. Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, a tenu à rassurer le monde du spectacle et assurant le soutien de l'État à ces industries fortement touchées par la crise sanitaire et économique.

Le monde du cinéma, notamment, bénéficie de nouvelles aides financières pour se maintenir à flot. En effet, la ministre a rappelé que les séances de cinéma de 20h et de 22h font la moitié du chiffre d'affaires des salles. 

Une enveloppe de 115 millions d'euros a été débloquée pour le spectacle vivant et la culture, dont 30 millions d'euros pour le secteur cinématographique. La ministre souhaite rassurer les acteurs du monde du cinéma : « Notre objectif est de faire en sorte que le cinéma ne ferme pas. Pour cela, il faut que les sorties de films soient maintenues. »

Roselyne Bachelot a détaillé un plan d'aide en quatre parties : 

  • La création d'un complément de prix sur chaque billet en zone de couvre-feu pris en charge par l'État et reversé aux distributeurs.
  • Un bonus renforcé du soutien automatique généré par les distributeurs.
  • Le barème normal du soutien automatique sera doublé jusqu'à 1,5 million d'entrées.
  • Le fonds de compensation de perte des exploitants sera réabondé pour tenir compte du chiffre d'affaires supplémentaire. 

La ministre de la Culture veut aussi soulager les entreprises culturelles et compte proposer « au Parlement de prolonger l'exonération de taxes sur les spectacles au premier semestre 2021 pour alléger les charges des entreprises du secteur. » Enfin, elle rappelle également que la culture est « éligible au fonds de solidarité, aux exonérations de cotisations, aux prêts garantis par l’État ».

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche