Covid : Confinement partiel en Allemagne, fermeture des commerces non-essentiels et des écoles

Par Manon C. · Publié le 13 décembre 2020 à 13h12 · Mis à jour le 13 décembre 2020 à 13h12
L'Allemagne restera confinée jusqu'en janvier, a annoncé le 25 novembre dernier, Angela Merkel. Mais face à la recrudescence de cas de Covid dans le pays, la chancelière allemande a pris, ce dimanche 13 décembre, de nouvelle mesures, plus strictes : fermeture des commerces non-essentiels, des écoles et des crèches, interdiction de vente d'alcool sur la voie publique, télétravail favorisé et limitation des interactions sociales, même pendant les fêtes de fin d'année.

L'Allemagne s'est reconfinée partiellement pendant un mois, du 2 au 30 novembre 2020. Restaurants, musées, cinémas, théâtres, salles de spectacles et autres lieux de loisirs ont été fermés, et, comme en France, les écoles et crèches sont restées ouvertes.

Mais le bilan reste plus que mitigé de l'autre côté du Rhin. Angela Merkel a donc annoncé, le 25 novembre dernier, le prolongement de la fermeture de tous ces lieux « jusqu’au début du mois de janvier, à moins que nous ayons une diminution inattendue du taux d’infection, mais cela est à ce stade improbable ».

Et la chancelière allemande avait même coupé court à toute envie de vacances de Noël en demandant aux Allemands de ne pas partir à l’étranger, surtout pour les séjours de ski. Pour freiner toute envie de voyage, le gouvernement fédéral et les régions avaient demandé à l’Union européenne d’interdire les séjours de ski jusqu’au 10 janvier, pour éviter la propagation du virus et la Bavière avait annoncé la fermeture de ses stations à Noël.

Mais la situation ne va pas en s'arrangeant en Allemagne, et ces premières mesures restrictives semblent insuffisantes. Face à la résurgence de la Covid à l'approche des fêtes de fin d'année 2020, l'Allemagne vient d'imposer de nouvelles mesures, plus strictes, ce dimanche 13 décembre. 

L'épidémie de Covid est “hors de contrôle”, d'après Markus Söder, le dirigeant de la Bavière. "C’est une catastrophe qui touche davantage nos vies que toute autre crise de ces 50 dernières années." D'après Lothar Wieler, le président de l’institut de veille sanitaire Robert Koch, l’épidémie n'a pas cessé de progresser car les Allemands n’ont pas assez réduit leurs interactions sociales.

Aussi, Angela Merkel vient d'annoncer, à l'issue d’une rencontre avec les dirigeants des 16 Länder, un confinement partiel semblable à celui mis en place au printemps dernier, dans le pays. “Nous sommes contraints d’agir et nous agissons maintenant” a-t'elle affirmé. 

A compter de mercredi 16 décembre, tous les commerces non-essentiels, mais aussi les écoles et les crèches, devront donc fermer leurs portes jusqu'au 10 janvier. Le télétravail devra, quant à lui, être favorisé dès que cela est possible “afin de mettre en application dans tout le pays le principe de ‘nous restons à la maison.'" La vente d’alcool sur la voie publique sera également interdite à partir du 16 décembre prochain. Enfin, les interactions sociales seront limitées à 5 adultes maximum de 2 foyers différents, tandis que les fêtes de Noël, du 24 au 26 décembre, seront limitées aux membres du premier cercle familial, en privilégiant un isolement durant les 7 jours précédant les retrouvailles familiales. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche