Prix Médicis 2020 : la romancière Chloé Delaume récompensée, le palmarès complet

Par Caroline J. · Publié le 6 novembre 2020 à 15h12 · Mis à jour le 6 novembre 2020 à 15h16
Le très réputé Prix Médicis 2020 a été décerné à Chloé Delaume pour son roman « Le cœur synthétique ». Les auteurs Antonio Munoz Molina et Karl Ove Knausgaard ont eux aussi été récompensés, respectivement dans les catégories "roman étranger" et "essai".

C’est un prix littéraire qui fait toujours autant de prétendant(e)s. Le Prix Médicis, qui récompense un roman, récit ou recueil de nouvelles dont l’auteur est encore peu ou pas connu, a levé le voile sur son palmarès 2020 ce 6 novembre. La romancière Chloé Delaume a ainsi décroché le prix Médicis dans la catégorie "roman français", pour « Le cœur synthétique », publié aux éditions du Seuil.

Dans ce nouveau roman, l’auteure relate la solitude d’une parisienne de quarante-six ans confrontée au célibat à la suite d’une séparation, après des années de vie commune.

Artiste pluridisciplinaire, Chloé Delaume s’illustre aussi à travers la chanson. Le 11 octobre dernier, elle a notamment publié l’album "Les fabuleuses mésaventures d’une héroïne contemporaine" pour "accompagner" son livre.

L'an dernier, ce même prix avait été remis à l'auteur Luc Lang pour son livre « La Tentation ».

Le Prix Médicis 2020 a également récompensé deux autres auteurs. Ainsi, l’espagnol Antonio Munoz Molina remporte le prix littéraire dans la catégorie "roman étranger" pour son livre « Un promeneur solitaire dans la foule ».

De son côté, l’écrivain norvégien Karl Ove Knausgaard est distingué par le prix Médicis dans la catégorie "essai", grâce à son ouvrage intitulé « Fin de combat », publié aux éditions Denoël. Il s'agit du dernier et sixième tome de son impressionnant roman autobiographique.

Chaque année, entre 40 000 et 100 000 exemplaires du Prix Médicis sont vendus. On rappelle toutefois que les librairies sont malheureusement fermées en ce moment en raison du confinement. D'ailleurs, la maire de Paris a lancé une "initiative commune" pour leur réouverture. 

Le palmarès du prix Médicis 2020

  • Catégorie roman français : Chloé Delaume, « Le cœur synthétique » (Le Seuil)
  • Catégorie roman étranger : Antonio Munoz Molina, « Un promeneur solitaire dans la foule », traduit de l’espagnol par Isabelle Gugnon (Le Seuil)
  • Catégorie essai : Karl Ove Knausgaard, « Fin de combat », traduit du norvégien par Christine Berlioz et Laila Flink Thullesen (Denoël)

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche