Mort de Vince Reffet, « l’homme volant » et membre des Soul Flyers, lors d’un entraînement à Dubaï

Par Caroline J. · Publié le 18 novembre 2020 à 10h58 · Mis à jour le 18 novembre 2020 à 11h51
Il était surnommé « l’homme volant » français. Le Savoyard Vince Reffet est décédé le 17 novembre 2020 à l’âge de 36 ans, alors qu’il effectuait un entraînement à Dubaï.

En wingsuit ou en Jetman (équipé de mini-réacteurs), voler n’avait aucun secret pour Vince Reffet. Pour beaucoup, il était devenu « l’homme volant » français, grâce à ses multiples exploits aériens effectués au sein du duo Soul Flyers, dont les vidéos ont été visionnées par de très nombreux internautes. Le spécialiste des sports extrêmes est tragiquement décédé le 17 novembre 2020 lors d’un entraînement sur la base Jetman dans le désert, non loin de Dubaï. Il était âgé de 36 ans.

« C’est avec une tristesse inimaginable que nous annonçons le décès du pilote Jetman Vince Reffet. Vince était un athlète talentueux, et un membre très aimé et respecté de notre équipe. » a ainsi déclaré à l’AFP le porte-parole de Jetman Dubaï, Abdallah ben Habtour. Pour l’heure, on ne connait pas encore les circonstances de ce tragique accident, mais une enquête a été ouverte pour en déterminer les causes.

Ancien membre de l’équipe de France de parachutisme, puis associé depuis 20 ans à son acolyte Fred Fugen, Vince Reffet avait multiplié les exploits ces dernières années. On se souvient notamment de son impressionnant décollage, début 2020, pour s’envoler à 1 800 mètres d’altitude, grâce à une aile en fibre de carbone propulsée par quatre mini moteurs à réaction et contrôlée par le corps humain.

Comme pour de nombreux autres sports extrêmes, Vince Reffet repoussait sans cesse les limites. Le sportif, originaire d’Annecy, était notamment entré dans un avion en plein vol, aux côtés de son acolyte wingsuiter des Soul Flyers, Fred Fugen. C’était en 2017.

Ils s’étaient aussi tous les deux élancés de la plus haute tour du monde, la Burj Khalifa (828 m) à Dubaï. En juillet dernier, les Soul Flyers avaient à nouveau fait parler d'eux, lors d'un nouveau défi en wingsuit au phare de La Coubre. Les deux sportifs français avaient ainsi réussi à atteindre une vitesse de 280 km/h après avoir été largués d’un hélicoptère à 1000 mètres d’altitude.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche