Covid : le télétravail deviendra-t-il la norme à l'issue de la crise sanitaire?

Par Rizhlaine F. · Publié le 23 novembre 2020 à 12h31 · Mis à jour le 23 novembre 2020 à 12h32
L'épidémie de coronavirus et les confinements qu'elle engendre auront conduit les entreprises et salariés français à se familiariser avec le télétravail. Celui-ci pourrait-il alors devenir la norme suite à la crise sanitaire ?

Alors que la France reprend le dessus de la deuxième vague, les laboratoires de leur côté annoncent successivement les résultats sur l'efficacité de leurs vaccins. On se surprend à entrapercevoir le bout du tunnel laissant présager avec prudence une amélioration significative de la crise sanitaire voire la fin de l'épidémie. Si on espère ainsi voir la fin de certaines restrictions auxquelles les français ont du s'habituer durant la pandémie, d'autres mesures prises pour contrer la propagation du coronavirus pourrait devenir la norme dans le train de vie des français. Parmi elles se trouvent le télétravail

Le travail à distance, c'est le mode de fonctionnement que de nombreux français ont du adopter notamment en raison du confinement. Si des entreprises redoutaient un manque de productivité et que des salariés se voyaient difficilement travailler chez eux, depuis mars ils ont ainsi pu en faire l'expérience.

Désormais le concept séduit au sein du milieu professionnel. Selon une enquête de Deskeo menée lors du premier confinement, 62% des français ont déclaré vouloir faire plus de télétravail. Gain de temps sur les trajets notamment dans les transports en commun, possibilité de travailler au calme, organisation plus libre de ses journées, les salariés ont ainsi pu découvrir les avantages du travail à distance. Si le télétravail partiel permet de trouver un équilibre entre le confort de son chez soi et la vie sociale en entreprise, le télétravail total offre aussi de nouvelles perspectives en terme de qualité de vie pour certains salariés qui peuvent y voir là la possibilité de déménager dans d'autres villes sans changer de poste. 

Alors, la crise sanitaire ferait-elle naître la démocratisation du télétravail ? Si des salariés ont pu découvrir les avantages de cette pratique, les entreprises aussi y trouveraient leur compte. Selon une étude, le télétravail permettrait de rallonger la journée des salariés de 48 minutes. D'autre part, selon l'organisation qui serait adoptée, cela pourrait également avoir un impact sur la question des locaux et la gestion des loyers. 

Le télétravail rallonge la journée des salariés de 48 minutes en moyenne selon une étude Le télétravail rallonge la journée des salariés de 48 minutes en moyenne selon une étude Le télétravail rallonge la journée des salariés de 48 minutes en moyenne selon une étude Le télétravail rallonge la journée des salariés de 48 minutes en moyenne selon une étude Le télétravail rallonge la journée des salariés de 48 minutes en moyenne selon une étude
La Harvard Business School publie ce mercredi 14 octobre une étude à propos de l'impact du télétravail sur la durée quotidienne de labeur des salariés. La nouvelle pratique "encouragée" par l'exécutif implique davantage de réunions, toujours plus d'e-mails, mais surtout une moyenne de 48,5 minutes de temps de travail supplémentaire.

Du côté du gouvernement, les astres semblent également s'aligner en faveur du télétravail. Ce mardi 17 novembre 2020 le premier ministre Jean Castex indiquait de son côté qu'il espérait qu'il survivrait à la crise sanitaire, qualifiant ainsi la question d'un chantier qui doit progresser. Si tout le monde ne pourra ou ne voudra pas télétravailler tout le temps, la découverture du travail à distance devrait néanmoins permettre un nouvel équilibre auquel la culture du présentéisme faisait obstacle. 

Télétravail : les syndicats veulent trouver un accord national avec le patronatTélétravail : les syndicats veulent trouver un accord national avec le patronatTélétravail : les syndicats veulent trouver un accord national avec le patronatTélétravail : les syndicats veulent trouver un accord national avec le patronat Télétravail : fin des négociations entre les syndicats et le patronat ce mardi ?
Les négociations sur le télétravail se poursuivent ce mardi 24 novembre dès 10h30, après une journée tendue entre les représentants du patronat et les syndicats. Lundi, le Medef, CPME et U2P, avait fourni un nouveau projet d'accord national interprofessionnel (ANI) "pour une mise en oeuvre réussie du télétravail". Cette version contient des "points bloquants" pour les syndicats. On fait le point.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche