Coronavirus : "La France n’a pas à rougir de sa stratégie" déclare Jean Castex

Par Rizhlaine F. · Photos par Rizhlaine F. · Publié le 13 janvier 2021 à 18h07 · Mis à jour le 14 janvier 2021 à 13h19
Face aux critiques, le premier ministre Jean Castex a défendu avec ardeur la stratégie française contre l'épidémie de coronavirus, affirmant que le pays n'a pas à en rougir et que les français ont su faire les efforts nécessaires lors des fêtes de fin d'année.

Une épidémie de coronavirus mal gérée en France ? Jean Castex n'est clairement pas de cet avis. Face aux critiques notamment sur le déroulement de la campagne de vaccination, le premier ministre a fermement défendu la stratégie française, appelant par ailleurs à ne pas s'autoflageller.

À l'occasion d'une séance de questions aux gouvernement, ce mercredi 13 janvier 2021,  il a ainsi affirmé que La France n’a pas à rougir de sa stratégie globale de lutte contre cette pandémie"Le premier ministre se défend par ailleurs de faire preuve d'autosatisfaction, attribuant le mérite aux français dont il salue les efforts lors des fêtes de fin d'année.

Covid : pendant les fêtes, les Français se sont "bien comportés" estime Jean Castex Covid : pendant les fêtes, les Français se sont "bien comportés" estime Jean Castex Covid : pendant les fêtes, les Français se sont "bien comportés" estime Jean Castex Covid : pendant les fêtes, les Français se sont "bien comportés" estime Jean Castex Covid : pendant les fêtes, les Français se sont "bien comportés" estime Jean Castex
À quelques jours du bilan des fêtes de fin d'année, le Premier ministre Jean Castex a tenu à saluer le comportement des Français et le bon respect des mesures sanitaires restrictives pendant la période des fêtes de Noël et au soir du réveillon de la Saint-Sylvestre.

Quant à la polémique autour de la campagne de vaccination, Jean Castex affirme également que la stratégie va se déployer en montant en charge tout en rappelant que l'objectif des 5 millions de français vacciné ne se fera pas en 8 jours mais en plusieurs semaine. "Ce n’est pas la peine de nous interpeller au bout de la première semaine en nous disant : comment cela se fait que vous n’ayez pas vacciné 5 millions de personnes" a-t-il ajouté. 

Près d'une semaine auparavant, lors de la conférence de presse du 7 janvier, le premier ministre avait défendu avec autant de vigueur la stratégie menée en France pour les fêtes de fin d'année. Questionné sur l'impact de la décision de laisser les français fêter Noël, Jean Castex avait rappelé les mesures prises en amont de cette période de rassemblements dans le but de permettre le maintien de ces célébrations. Il était ainsi revenu brièvement sur les critiques dont le gouvernement avait fait l'objet, le soupçonnant de vouloir priver les français de Noël, et celles qui ont été émises par la suite, reprochant à l'État d'avoir allégé les restrictions au soir de Noël.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche