Covid : une station de ski fait une simulation pour montrer l'efficacité de son protocole sanitaire

Par Laurent P. · Publié le 20 janvier 2021 à 12h28 · Mis à jour le 20 janvier 2021 à 12h29
Malgré la Covid, la station de ski de Risoul, dans les Hautes-Alpes, a mis en place une simulation sur ses remontées mécaniques pour montrer l'efficacité du protocole sanitaire envisagée par le domaine. Un test qui n'aura en revanche que peu d'impact sur une possible réouverture des remontées mécaniques pour les vacances de février, celles-ci ayant de fortes chances de rester fermées.

Le ski ne sera probablement pas pour cette année dans les stations, en raison de la Covid... Dans l'attente d'une annonce par le gouvernement, quant à une réouverture - très peu probable - des remontées mécaniques pour les vacances de février, la station de Risoul, située dans les Hautes-Alpes, a, elle, décidé de se faire entendre en mettant à l'épreuve son protocole sanitaire à travers une simulation qui s'est tenue mardi 19 janvier pendant quelques heures. Une simulation qui prenait en compte le fonctionnement de toute la station, et par conséquent des remontées mécaniques.

Au total, une cinquantaine de saisonniers ont ainsi joué les vacanciers d'un jour pour tester le protocole imaginé par la station. "On prend la température des personnes" à l'achat des forfaits, explique ainsi Axelle, agente d’exploitation, à nos confrères de Francetvinfo. Et de poursuivre : "Et dans le cas où les températures seraient mauvaises on a, sur la station de Risoul, un centre de dépistage et pour les personnes qui auraient été testées positives, la station a mis en place des appartements vides pour pouvoir les isoler".

Concernant les télésièges, ont été mis en place la désinfection des mains, le port du masque et un accès limité. Dans le respect des mesures prises, aucune remontée n'a été mise en marche. "On laisse une place entre chaque personne, ça laisse une distance raisonnable", indique de son côté Sarah, saisonnière figurante pour l'exercice. Même les cours de ski s'adaptent : "Nos moniteurs de ski portent, bien évidemment, le masque. On fait beaucoup de travail en imitation pour montrer aux élèves les mouvements à réaliser", explique Jean-Marc Roux, le directeur de l’ESF de Risoul.

Une manière aussi de se préparer à l'arrivée de quelques touristes, les stations n'étant pas fermées. Au restaurant d'altitude, en tout cas, on marque le pli : "On s'est préparés psychologiquement à ce que, pour les vacances de février, la station reste ouverte, mais que les remontées mécaniques restent fermées. On se demande si on va réussir à tout payer, on est pas mal stressés", s'inquiète Maryline, la gérante dudit restaurant.

Une mise en place du protocole qui ne devrait pas changer quoique ce soit à la décision du gouvernement. Mais de l'espoir, tout de même, à ce que leur station reste ouverte pour vacances, même sans remontées mécaniques.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche