Covid : allongement des vacances de février, le gouvernement y réfléchit

Par Caroline J., Julie M. · Publié le 28 janvier 2021 à 10h58 · Mis à jour le 28 janvier 2021 à 10h58
Alors que certains s'interrogent quant à un éventuel reconfinement et une possible fermeture des écoles, Gabriel Attal a fait savoir ce 28 janvier qu'"il est évidemment possible de réfléchir à allonger les vacances d'un côté ou de l'autre". "Mais notre objectif, ça reste que les enfants puissent continuer à apprendre" a-t-il précisé.

Avec la hausse des nouveaux cas de Covid-19 dans le pays, la propagation des variants sur le territoire et la menace d’un troisième confinement, le porte-parole du gouvernement a fait savoir qu’un allongement des vacances de février était une possibilité. "Il est évidemment possible de réfléchir à allonger les vacances d'un côté ou de l'autre", a ainsi déclaré Gabriel Attal sur France Inter ce 28 janvier. "Mais notre objectif, ça reste que les enfants puissent continuer à apprendre" a-t-il précisé. 

Même avis pour le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer. "Par définition, on étudie toutes les pistes. Mais ça ne veut pas dire que c’est ce qu’on va suivre. Les vacances peuvent être plus contaminantes que la vie scolaire. Il est important de tenir les calendriers" a-t-il indiqué sur LCI le 25 janvier. "Une telle formule ferait perdre des jours de classe aux enfants. Ce n’est pas quelque chose que je préconise à ce stade" a ajouté le ministre.

Le 22 janvier dernier déjà, sur RTL, Jean-Michel Blanquer avait expliqué que les vacances de février ont "vocation à être maintenues" aux dates initialement prévues et dureront deux semaines. "Ce que je viens de vous dire peut encore évoluer en fonction de la situation, mais mon objectif est de tenir au maximum le calendrier", avait-il ajouté. "On est toujours sur le principe de deux semaines de vacances, aux dates prévues", avait-il confirmé.  

On rappelle que le ministre de l'Éducation nationale et Jeunesse avait été interrogé début janvier sur la possibilité d'allonger les vacances de février en cas de troisième vague. Jean-Michel Blanquer avait alors répondu: "Par définition on doit tenir compte d'évolutions qui ne sont pas encore connues. Ce serait possible. Mais mon scénario privilégié est toujours de maintenir les calendriers tels qu'ils sont pour que les élèves soient dans la meilleure situation possible." Pour le ministre de l'Éducation nationale, il y a plus de risque à rester chez soi que d'aller à l'école : "C’est toujours bon pour les enfants d’aller à l’école. Les enfants ont toujours un profit à aller à l’école (…) Et quand ils n’y vont pas, ils font parfois d’autres choses qui sont plus contaminantes que d’aller à l’école". 

Petite piqûre de rappel, les vacances d'hiver sont programmées du samedi 6 février au lundi 22 février pour la zone A (Académies de Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon, Poitiers), du samedi 20 février au lundi 8 mars pour la zone B (Académies d'Aix-Marseille, Amiens, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Normandie, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Strasbourg) et du samedi 13 février au lundi 1er mars pour la zone C (Académies de Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse, Versailles).

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche