Nouvel An chinois : son histoire, ses coutumes et ses traditions

Par Caroline J. · Publié le 12 février 2021 à 13h30 · Mis à jour le 12 février 2021 à 13h30
C’est une fête incontournable de l'Empire du Milieu. Le Nouvel An chinois est chaque année célébré lors de la deuxième nouvelle lune depuis le solstice d'hiver. Mais connaissez-vous les origines, us et coutumes de cet événement, également baptisé « Fête du Printemps » ? On vous raconte.

Tout comme le Nouvel An en Occident, le Nouvel An chinois est un l’un des événements les plus importants du calendrier chinois, pour ne pas dire le plus important. Chaque année, sa date varie dans le calendrier grégorien. Toutefois, le Nouvel An chinois est toujours célébré entre le 21 janvier et le 20 février, lors de la deuxième nouvelle lune depuis le solstice d'hiver.

Également baptisée « Fête du Printemps », la fête du Nouvel An chinois était à l'origine une fête agricole, permettant notamment aux paysans d’observer le rythme des saisons et ainsi de voir arriver le printemps tant attendu.

Les origines du Nouvel An chinois font aussi référence à Nian, un monstre qui, selon la légende, attaquait et dévorait les villageois la veille du Nouvel An. D’après les croyances, un soir, le Nian aurait été effrayé par la couleur rouge. Depuis, les Chinois ont pris pour habitude, lors de cette période, de décorer leur maison en suspendant à leurs portes et leurs fenêtres des bandes de papier rouge. Ils allument aussi des torches et font claquer des pétards afin de faire fuir le Nian.

En Chine, les célébrations autour de cette fête sont nombreuses. Elles débutent d’ailleurs la veille du Nouvel An. Ce jour-là, les Chinois se réunissent en famille et cuisinent des plats traditionnels, avec des ingrédients ayant des significations spéciales. Il y a par exemple obligatoirement du poisson, pour l’ « abondance », mais aussi des raviolis, symbolisant la réunion familiale et le bonheur, ou encore des nouilles, en référence à la longévité. D’ordinaire, il est aussi coutume de manger du gâteau de riz gluant ou « Niangao », signe de prospérité pour l'année à venir.

Les traditions se poursuivent après le dîner lorsque les plus jeunes présentent leurs vœux à la famille. De leur côté, les adultes leur offrent des « hong-bao ». Il s’agit d’enveloppes de couleur rouge renfermant un peu d’argent. A minuit, place aux fameux et incontournables pétards.

Les célébrations du Nouvel An chinois se poursuivent les jours suivants. Ainsi, le 3e jour de la nouvelle année, au matin, le silence est de rigueur dans la maison afin de ne pas déranger les souris qui peuvent y vivre. La famille leur dépose d’ailleurs de la nourriture.

La fin des célébrations du Nouvel An chinois est marquée par la fameuse fête des lanternes, au cours de laquelle se déroule l'impressionnante danse du Dragon.

Par ailleurs, on rappelle que chaque nouvelle année du calendrier chinois est représentée par un animal et son élément. Au total, il existe 12 animaux, faisant référence au cycle de douze année de l'astrologie chinoise. En 2021, le Nouvel An chinois sera célébré du 12 au 26 février. L’année du rat laissera alors place au signe du Buffle (Bœuf) et son élément, le métal.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche