Le gouvernement prépare un chèque alimentaire pour les personnes les plus précaires

Par Cécile D. · Publié le 15 février 2021 à 17h11 · Mis à jour le 15 février 2021 à 17h11
Le gouvernement travaille pour mettre en place un chèque alimentaire à destination des plus démunis. Si le principe est acté, l'exécutif doit encore mettre au point les modalités de mise en place de cette aide.

Les personnes les plus démunies qui ont dû mal à se nourrir devraient bientôt recevoir une nouvelle aide du gouvernement. Les ministres ont convenu de la mise en place un chèque alimentaire, mais ils ne trouvent pas d'accord sur les modalités d'aide. Le but de ce coup de pouce est de permettre aux personnes précaires de manger à leur faim, sans qu'ils ne soient forcés d'acheter des produits importés et de la malbouffe. Le gouvernement veut leur donner accès aux produits locaux, bio et de bonne qualité.

Le conflit entre les ministres porte sur la distribution de cette aide. Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, souhaite distribuer des chèques ou des cartes alimentaires, qui peuvent être dépensés dans les petits commerces, voire les grandes surfaces. Pour cela, il faudrait également mettre en place aux caisses un système qui permet de repérer les produits de bonne qualité, afin de ne compter que ceux-là. Cette option est estimée entre deux à quatre milliards d'euros, un coût important qui pèserait sur les finances publiques.

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, défend donc son domaine. Il préfèrerait donner l'argent aux Centres Communaux d'Action Sociale (CCAS), qui seraient alors chargés d'acheter les produits et de les distribuer aux personnes dans le besoin. Cette idée ne coûterait que 300 millions d'euros au gouvernement, un avantage net pour le ministre.

Un point important permettrait de trancher entre les deux options. Combien de personnes pourraient bénéficier de ce chèque alimentaire ? Selon France Info, si l'on se base sur les personnes soutenues par les CCAS, plus de cinq millions de personnes profiteraient de cette aide. 

En revanche, pour les associations caritatives, ce sont huit millions de personnes qui auraient besoin de ce soutien financier et alimentaire. Une différence de trois millions de démunis non négligeable.

Depuis le début de la crise économique et sanitaire, le nombre de personnes précaires a explosé en France. L'Institut CSA a publié une étude ce 15 février 2021, dévoilant que 2,1 millions de Français ont eu recours à l'aide alimentaire depuis le début de l'année 2021.

Face à ces chiffres alarmants, et parce qu'Emmanuel Macron avait promis la mise en place de ces chèques lors de la Convention citoyenne le 14 décembre 2020, les associations urgent le gouvernement de se décider et de distribuer ces chèques. Cependant, comme le précise France Info, le temps d'action gouvernemental ne peut pas être aussi accéléré. Il est donc probable que les chèques alimentaires ne soient mis en circulation qu'à l'automne prochain, à partir de septembre 2021.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche