Adidas veut vendre sa filiale Reebok

Par Alexandre G. · Publié le 17 février 2021 à 15h37 · Mis à jour le 17 février 2021 à 15h38
La marque aux trois bandes annonce ce mardi 16 février 2021 la vente de sa filiale Reebok. L'équipementier, en perte de vitesse sur le marché américain, reste très affecté par la crise économique due à l'épidémie du Covid-19.

Reebok est officiellement à vendre. C'est en tout cas ce qu'annonce ce mardi 16 février 2021 Adidas, le groupe allemand propriétaire de la marque de sport. Dans un communiqué, Kasper Rorsted, directeur général d'Adidas, explique que les dirigeants du groupe sont "arrivés à la conclusion que Reebok et Adidas peuvent atteindre un potentiel de croissance nettement meilleur en étant indépendants l'un de l'autre". 

Par conséquent, Adidas a "décidé de lancer le processus formel en vue d'une vente de Reebok", dans le but de se focaliser "à l'avenir sur le renforcement de la marque Adidas en tant que leader du marché sportif mondial", confirme le communiqué. Aussi, la décision d'Adidas s'explique par les mauvais résultats de sa filiale Reebok. Achetée en 2006 pour la modique somme de 3,1 milliards d'euros, dans le but de concurrencer le géant Nike, éternel rival dans l'équipementier sportif, Reebok serait évaluée aujourd'hui à 803 millions d'euros. 

 Pour connaître la stratégie de la marque aux trois bandes, il faut encore attendre le 10 mars, date à laquelle le groupe communiquera son nouveau plan à l'horizon 2025. Reebok a été retiré des résultats financiers du premier semestre de cette année. Adidas avait déjà évoqué cette possibilité en décembre 2020. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche