Elections : le vote électronique pour lutter contre l'abstention ?

Par Cécile D. · Publié le 26 juin 2021 à 17h39 · Mis à jour le 26 juin 2021 à 17h40
Au premier tour des élections régionales et départementales, la France a enregistré un taux très élevé d'abstention : plus de 66%. Face à cette situations, de nombreuses personnalités politiques ont proposer de mettre en place le vote électronique.

A la veille du second tour des élections régionales et départementale, une question se pose : les Français vont-ils se déplacer pour aller voter ? Selon un sondage Ifop publié le 24 juin, seuls 36% des électeurs ont manifesté leur volonté d'aller voter dimanche 27 juin, soit à peine plus que pour le premier tour, marqué par un taux d'abstention à 66,7%.

Face à ce désintérêt, personnalités politiques et éditorialistes ont évoqué différentes raisons et solutions. Christophe Castaner et Gabriel Attal se sont notamment prononcés en faveur du vote électronique pour lutter contre l'abstention. Un procédé qui ne fait pas forcément l'unanimité.

Les défenseurs de ce procédé, comme Emmanuel Macron, mettent en avant la nécessité de moderniser le processus démocratique. « Nous avons besoin de numériser notre démocratie, en instituant un vote électronique qui élargira la participation, réduira les coûts des élections et modernisera l’image de la politique », affirmait Emmanuel Macron en 2017, comme le montre une archive remontée par Le Monde.

Plus moderne, plus économique, plus écologique (pas besoin d'imprimer des milliers de papiers ou d'utiliser des enveloppes et des cahiers d'émargement), plus facile pour compter les votes, ce procédé électronique semble présenter de nombreux avantages. Un sondage d'Odoxa-Backbone consulting réalisé pour le Figaro et France Info montre également que les jeunes de moins de 34 ans sont très favorables à cette technique de vote. C'est cette même tranche d'âge qui s'est le plus abstenue lors du premier tour des Régionales. 78 % des Français interrogés sont favorables au vote électronique. 80 % des abstentionnistes sont également pour. 

Cependant, le vote en ligne ne convainc pas tout le monde. Véronique Cortier, chercheuse en informatique au Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications (Loria-CNRS), affirme dans les colonnes du Monde qu'un « certain nombre d’études faites dans d’autres pays montrent qu’il n’y a aucun effet du vote électronique sur l’abstention. »

Ces études mettent donc à mal l'argument principal utilisé par ceux qui veulent instaurer le vote en ligne actuellement. En Europe, seul l'Estonie a mis en place un système de vote par Internet à grande échelle, pour les élections nationales et européennes. Un rapport de l’Université libre de Bruxelles publié en 2020 montre que le vote électronique « n’a pas eu d’impact significatif sur le taux de participation ».

Pire : un autre rapport réalisé par des observateurs électoraux indépendants en 2014 pointe du doigt « un nombre impressionnant de failles de sécurité et d’erreurs de procédure rendant le système extrêmement vulnérable à des attaques de grande envergure ».

Cette menace liée au vote en ligne est ce qui effraie le plus les détracteurs du vote électronique. « Dans le cadre du vote électronique, on a du mal à s’assurer que c’est bien vous qui cliquez sur votre écran », s'inquiète Jean-Philippe Derosier, professeur de droit public à l’université de Lille et constitutionnaliste. 

Véronique Cortier mentionne également les risques de piratage des ordinateurs, les cyberattaques des serveurs de vote depuis l'étranger... Des menaces informatiques qui n'invitent pas à la confiance.

Un responsable de Belenios, l’outil français d’élections professionnelles en ligne affirme à nos confrères du Monde qu'« aucun des systèmes de vote existants n’offre le même niveau de garantie de sécurité que le vote traditionnel sur papier – tel qu’il est organisé en France, par exemple. »

Pour le moment, il semble donc impossible de mettre en place des votes par correspondance par Internet, ou des votes électroniques utilisant des machines à voter, installées dans des bureaux de vote - comme aux Etats-Unis.

Ce qu'il faut savoir sur le second tour 
Régionales : Jospin encourage Bayou, Huchon et Valls derrière Pécresse, le bal des soutiensRégionales : Jospin encourage Bayou, Huchon et Valls derrière Pécresse, le bal des soutiensRégionales : Jospin encourage Bayou, Huchon et Valls derrière Pécresse, le bal des soutiensRégionales : Jospin encourage Bayou, Huchon et Valls derrière Pécresse, le bal des soutiens Régionales : Jospin appelle à voter Bayou, Huchon et Valls derrière Pécresse, le bal des soutiens
À quelques jours du second tour des élections régionales, les deux principaux candidats encore en lice voient des personnalités politiques de premier plan, aujourd'hui en retrait, leur porter secours. L'ancien Premier ministre socialiste Manuel Valls appelle à faire barrage à la gauche extrême en votant Valérie Pécresse, tout comme Jean-Paul Huchon, ex-président de la région Île-de-France. À gauche, c'est Lionel Jospin qui se positionne en faveur de Julien Bayou, le candidat écologiste allié au PS et aux Insoumis. [Lire la suite]

Régionales et départementales : un protocole sanitaire stricte dans les bureaux de voteRégionales et départementales : un protocole sanitaire stricte dans les bureaux de voteRégionales et départementales : un protocole sanitaire stricte dans les bureaux de voteRégionales et départementales : un protocole sanitaire stricte dans les bureaux de vote Régionales et départementales : un protocole sanitaire stricte dans les bureaux de vote
Les Français sont attendus aux urnes ce dimanche 20 juin : ils doivent voter lors des élections régionales et départementales. Un protocole sanitaire strict a dû être mis en place pour ces élections. [Lire la suite]

Régionales 2021 : les premiers résultats en Ile-de-FranceRégionales 2021 : les premiers résultats en Ile-de-FranceRégionales 2021 : les premiers résultats en Ile-de-FranceRégionales 2021 : les premiers résultats en Ile-de-France Régionales 2021 : les résultats du second tour en Île-de-France
Le second tour des élections régionales se tenait ce dimanche 27 juin 2021. Un scrutin observé avec une attention toute particulière en Île-de-France, où plusieurs personnalités politiques se disputent le fauteuil de Valérie Pécresse, elle-même candidate à sa succession. Quels sont les résultats de ce second tour ? On fait le point. [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche