Le Fisc et Google s'unissent pour localiser les piscines non déclarées

Par Graziella L. · Publié le 13 août 2021 à 11h39
Le Fisc français va désormais utiliser les outils du géant américain Google pour vérifier si les piscines et bâtis sont bien déclarés et imposés.

La Direction générale des finances publiques (DGFiP) va lutter contre la fraude aux côtés de Google et de ses outils, pour vérifier si les propriétaires de piscines les ont bien déclarées. Cette collaboration prend place dans le cadre du projet "Foncier Innovant" qui va permettre de "recourir aux technologies innovantes d'intelligence artificielle et de big data pour garantir une meilleure fiabilité des bases de la fiscalité directe locale à partir des prises de vues aériennes de l'Institut national de l'information géographique et forestière", explique le Fisc au Figaro.

Les algorithmes et l'intelligence artificielle de Google permettront d'extraire des images récupérées les contours des piscines et des bâtiments afin d'être sûrs qu'ils sont en effet imposés aux impôts locaux. Dans le cas contraire, le propriétaire devra régulariser sa situation auprès du Fisc.

Une piscine, qu'elle soit enterrée dans le sol, hors-sol, en bois ou rigide, si elle ne peut être déplacée sans la démolir, "doit être prise en compte pour l'établissement de la taxe d'habitation et de la taxe foncière", indique le site des Impôts

Ce n'est pas la première fois que le Fisc réalise un partenariat avec une entreprise informatique. En 2019 déjà, une expérimentation avait été menée avec la société Accenture et avait permis de dénicher 3000 piscines non imposées, un résultat "satisfaisant" qui avait invité la DGFiP à étendre le dispositif. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche