Fin du « quoi qu’il en coûte » : quels secteurs restent prioritaires ?

Par Caroline J. · Publié le 30 août 2021 à 11h06
C’est une annonce de Bruno Le Maire qui a suscité l’inquiétude. « Le “quoi qu’il en coûte”, c’est fini » a déclaré le ministre de l’Économie la semaine dernière, promettant toutefois de continuer « à soutenir ceux qui en ont besoin ». Alors, quels sont les secteurs qui pourraient toujours être concernés par ces aides ? On vous répond.

La rentrée sonne la fin du « quoi qu’il en coûte ». Mercredi dernier, le ministre de l’Économie a prévenu que les aides publiques destinées aux entreprises fragilisées par la crise sanitaire cesseront au 31 août. Mais attention, que les sociétés les plus en difficultés se rassurent ; Bruno Le Maire a fait savoir que certains secteurs pourront encore bénéficier des aides de l'Etat. « Nous regarderons ceux qui ont perdu du chiffre d’affaires pendant cette crise sanitaire, pendant ce mois de pass sanitaire, et nous aiderons ceux qui ont perdu de l’argent à cause des réglementations sanitaires », a-t-il promis lors de la Rencontre des entrepreneurs de France organisée par le Medef.

Mais alors, quels ces secteurs concernés ? Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration pourrait être concerné, tout comme celui de la culture, du tourisme, de l’évènementiel et des discothèques (fermées pendant près de 18 mois). Enfin, les salles de sport et parcs à thèmes (impactés par la mise en place du pass sanitaire) pourraient aussi être concernés.

Ce lundi 30 août, le ministre de l’Économie doit d’ailleurs recevoir les représentants du commerce, du tourisme et de l’évènementiel pour avancer sur la question. Pour cette réunion, Bruno Le Maire sera entouré de la ministre Travail, Élisabeth Borne, du ministre des PME, Alain Griset, et du ministre du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne.

"Quand nous disons, avec Bruno Le Maire, que c'est la fin du quoi qu'il en coûte, que nous allons répondre au cas par cas, c'est une façon de dire que nous allons faire de la dentelle plutôt que de l'aide massive", a fait savoir de son côté le ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt, sur Radio J ce 29 août.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche