Coronavirus : 20% de la population des pays pauvres vaccinée d'ici fin 2021 ? L'objectif de Covax

Par Rizhlaine F. · Publié le 8 septembre 2021 à 17h47
Covax, le programme d'aide internationale pour la vaccination contre le coronavirus a revu ses estimations à la baisse. Ce mercredi 8 septembre, il annonce un objectif de 20% de la population des pays pauvres vaccinée d'ici la fin de l'année.

L'Organisation Mondiale de la Santé a averti à plusieurs reprises : on ne peut espérer une sortie durable de la crise sanitaire si celle-ci ne se fait pas à l'échelle mondiale. Pourtant, tous les pays ne sont pas égaux face à l'épidémie de coronavirus. Alors que dans les états les plus riches, les campagnes de vaccination vont de bon train, des pays plus pauvres peinent à faire vacciner leur population. Une situation qui, en plus d'alourdir le bilan humain de la pandémie, est propice à l'apparition de variants qui retardent la résolution de la crise sanitaire.

C'est la raison pour laquelle le programme Covax a vu le jour. Ce dispositif d'aide fondé en partie par l'OMS et l'Alliance du vaccin (Galvi) prévoit une aide à destination de 92 états et territoires défavorisés à travers des dons provenant de pays disposant de davantage de doses. Ce système permet ainsi de lutter contre l'inégalité de l'accès au vaccin à l'échelle mondiale.

Jusque là, 243 millions de doses ont pu être distribuées dans 139 pays bénéficiaires de ce programme. 1,1 milliards de doses supplémentaires sont attendues d'ici la fin de l'année ce qui permettrait de faire vacciner 20% de la population des pays pauvres. L'Union européenne devrait pour sa part faire don de 200 millions de doses. Au 7 septembre 2021, seulement une vingtaine de millions auraient été livrées. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche