Condamné pour concurrence déloyale, Uber devra verser 180 000 euros à 910 taxis

Par Rizhlaine F. · Publié le 10 septembre 2021 à 17h17
Dans le bras de fer qui oppose Uber aux taxis, la Justice a tranché ce vendredi 10 septembre 2021. La formule Uber Pop étant jugée comme une forme de concurrence déloyale, le géant américain est condamné à verser 180 000 euros à 910 taxis parisiens.

La guerre entre Uber et les taxis a longtemps animé l'actualité française. L'arrivée de l'application en France ne s'est pas faite en douceur. Les taxis se sont vite sentis lésés par ce service en l'accusant notamment de concurrence déloyale. Au coeur de la tourmente, l'offre UberPop, moins chère, dont les prix défiaient les tarifs des taxis habituels. 

Suspendue en 2015, cette offre avait fait l'objet d'une vague de protestations à travers l'hexagone. Celle-ci permettait aux clients de l'application de faire appel à des simples particuliers en tant que chauffeurs pour un forfait moins cher. Ces derniers n'étaient pas titulaires d'une licence de taxi ni de voiture de transport avec chauffeur (VTC).

C'est cette offre qui est au coeur d'une bataille juridique opposant Uber aux taxis. Ce vendredi 10 septembre 2021, la justice condamne le géant américain, estimant qu'il s'agissait bien la d'une concurrence déloyale. Le tribunal juge que cette offre aura  « provoqué nécessairement un préjudice moral, consistant notamment dans l’atteinte portée à l’image et à la réputation des chauffeurs de taxi ».

Au total, Uber doit payer plus de 180 000€ de dommages et intérêts à 910 chauffeurs de taxis qui recevront chacun 200€ ainsi qu'au syndicat des sociétés coopératives de chauffeurs de taxi de la région parisienne auquel 5 000€ devront être versés. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche