L'angine, la gastro et la grippe sont de retour en France et inquiètent les professionnels

Par Graziella L. · Publié le 10 octobre 2021 à 14h06
L'hiver dernier n'avait pas connu les habituels virus saisonniers grâce aux gestes barrières mis en place contre le Covid-19. Cette année, avec le relâchement lié à la vaccination, l'angine, la gastro et la grippe font leur retour.

Depuis quelques semaines et la baisse des températures qui commence à se faire sentir, angine, grippe, gastro-entérite et autres virus saisonniers s'installent en France. L'année passée, nous avions échappé à ces épidémies habituelles grâce aux gestes barrières et confinements mis en place pour faire face à la pandémie de Covid-19. Mais cet hiver, avec le relâchement lié à la vaccination, les virus sont de retour.

L'épidémie de Covid-19, qui recule actuellement dans le pays, laisse la place à d'autres maladies et virus, notamment ceux que nous avions l'habitude de côtoyer avant ce bouleversement mondial. Et ces virus saisonniers risquent bien d'être plus virulents cette année, puisque les français font face à une baisse de leur immunité, selon Santé publique France. En effet, en raison des confinements et du respect des mesures barrières, ces virus ont moins circulé que les autres années. La bronchiolite chez les enfants ou la grippe risquent donc de toucher plus de monde et avec plus d'intensité, si les gestes barrières sont moins respectés.

En France, les autorités sanitaires alertent sur "le taux d’incidence des cas d’infection respiratoire aiguë vus en consultation de médecine générale est en augmentation depuis début septembre". Tout le monde a pu le remarquer, au travail, à l'école ou à la maison, de plus en plus de personnes toussent, ont de la fièvre ou le nez qui coule, et ce n'est pas le coronavirus. C'est un signe que la vie normale commence à revenir, mais il ne faudrait pas oublier les bonnes habitudes prises pendant la pandémie, notamment se laver les mains régulièrement. Rester chez soi lorsque l'on est malade permet également de limiter la propagation des virus. 

La vaccination contre la grippe, maladie qui cause tous les ans des décès, va débuter pour les personnes à risque, en complément de la vaccination contre le Covid-19.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche