Noisy-le-Grand : le métro abandonné SK bientôt réhabilité pour devenir un "tiers-lieu d'animation" ?

Par Caroline J. · Publié le 8 avril 2022 à 12h00
Un métro fantôme bientôt réhabilité à Noisy-le-Grand ? C’est la mission que se donne la municipalité de Seine-Saint-Denis en lançant, ce 8 avril 2022, un appel à projets baptisé « Station K ». On vous explique.

La création de tiers-lieux a le vent en poupe. Ce vendredi 8 avril 2022, la municipalité de Noisy-Le-Grand en Seine-Saint-Denis lance un appel à projets afin de réhabiliter deux anciennes stations de métro. Jusqu’ici jamais exploité, ce métro est d'ailleurs décrit par beaucoup comme un métro « fantôme ».

Mais prochainement, ce site pourrait enfin dévoiler un nouveau visage. C’est en tout cas l’objectif de la municipalité de Noisy-le-Grand qui, à travers cet appel à projets baptisé « Station K », veut redynamiser l'ensemble du quartier d'affaires du Mont d'Est.

Pour la petite histoire, le métro SK a été inauguré en 1993. Portant les initiales des noms de son constructeur (Soulé) et de son inventeur (Yann de Kermadec), ce métro mesure seulement 518 mètres de long. A l’époque, il devait relier la gare du RER A au quartier d'affaires Mailles Horizon. Seulement voilà, c’était sans compter sur la faillite du promoteur. Résultat, ce métro, dont l’entrée se situe sous l'esplanade de la Commune de Paris, n’a jamais ouvert au public. Le tunnel, ses deux stations et ses cabines « qui ressemblent à des téléphériques » ont ainsi été laissés à l’abandon au fil du temps, faisant le bonheur des amoureux d’Urbex (exploration urbaine) et de graffitis. 

Aujourd’hui, la municipalité de Noisy-le-Grand a donc décidé d’agir en lançant cet appel à projets « Station K ». « Quand je suis arrivée aux manettes en 2015, j'ai découvert cet endroit extraordinaire, méconnu, dont le potentiel m'est apparu immédiatement » a expliqué la maire (LR) de Noisy-Le-Grand, Brigitte Marsigny, à nos confrères des Échos.

Son rêve ? En faire « un tiers-lieu d'animation, convivial et branché, avec restaurant, bar troglodyte, espace d'exposition et mur d'escalade », et avec « une mise en service avant fin 2025 ». Mais la tâche s’annonce complexe avec d’importants travaux à venir au sein de ces 2.500 mètres carrés de superficie.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche