Présidentielle 2022 : pourquoi des Français ont été radiés des listes, peuvent-ils se réinscrire ?

Par Cécile D. · Publié le 12 avril 2022 à 13h32
Plusieurs milliers de Français ont été radiés des listes électorales, certains l'ont découvert par surprise, en tentant d'aller voter ce dimanche 10 avril, au premier tour des élections. Pourquoi se sont-ils fait radiés, et peuvent-ils se réinscrire avant le deuxième tour ?

Les Français autorisés à voter avaient jusqu'au 4 mars pour s'inscrire sur les listes électorales de leur commune - s'ils n'étaient pas déjà inscrits. Selon les chiffres de l'Insee, en charge du répertoire électoral unique, en mars 2022, 48,7 millions de personnes étaient inscrites pour voter lors du premier tour de l'élection présidentielle.

Ce dimanche 10 avril, en arrivant à leur bureau de vote habituel, plusieurs milliers d'électeurs ont eu la mauvaise surprise de découvrir qu'ils ont été radiés des listes électoralesEntre mai 2021 et mars 2022, selon l'Insee, on recense 3 808 098 radiations d’électeurs, dont 435 098 pour cause de décès, 3 130 919 en raison d'une nouvelle inscription sur une autre liste et 226 962 radiations demandées par les communes.

Plusieurs explications peuvent justifier ces radiations. Il faut savoir qu'on ne peut être inscrit que sur une seule liste électorale : les Français qui ont déménagé et qui se sont inscrits sur les listes de leur nouveau lieu d'habitation se sont donc faits rayer des anciennes listes. 

Les personnes décédées, déchues de leurs droits civils (pour des personnes condamnées par la justice), ceux qui ont perdu la nationalité française ou qui ont été mis sous tutelle sont radiés, sans examen de leur dossier.

Les communes ont également radié 227 000 citoyens pour motif de "perte d'attache communale" : cela signifie que ces individus ont quitté la commune et ne sont plus des contribuables de cet endroit. Dans ce cas de figure, le citoyen en question doit être notifié par courrier, et peut contester la décision de la commission.

Cette notification peut prendre plus ou moins de temps à arriver, notamment si la mairie ne connaît pas la nouvelle adresse de la personne radiée. La radiation pour perte d'attache communale est souvent contestée, car source d'erreurs : la Voix du Nord rappelle le cas de ces électeurs, radiés des listes de Charleville-Mézières en 2017, alors qu'ils avaient déménagé, mais sans quitter la ville. En 2019, plusieurs personnes étaient également déclarées sans attache communale, en raison d'une mauvaise adresse rentrée dans les fichiers de la ville.

Alors comment faire si vous avez été radié mais que vous souhaiter voter lors de cette élection présidentielle ? Pour commencer, vérifiez en ligne que vous êtes bien inscrits dans votre commune de résidence. 

Si vous n'êtes pas inscrit alors que vous pensiez l'être, il vous faut déposer un recours en saisissant le tribunal administratif. En règle générale, seuls ceux qui étaient inscrits pour le premier tour peuvent participer au second. Cependant, le site du ministère de l'Intérieur indique que « si vous deviez être inscrit sur la liste électorale dès le premier tour », il est possible de faire appel au tribunal.

Pour que votre demande soit acceptée, il faut que vous soyez victime d'une erreur matérielle ou d'une radiation par erreur ou d’omission sur la liste électorale. Vous devez alors envoyer un courrier ou vous rendre au tribunal avant le 24 avril. Le juge peut ensuite accepter ou non de vous admettre sur les listes du second tour de l'élection.

« La personne concernée doit se rendre en personne au tribunal. Elle doit être munie d’un justificatif de domicile, d’une pièce d’identité, et s’il s’agit d’une radiation, d’une attestation du maire », explique la greffière interrogée par le Parisien.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche