Une autorisation de voyage électronique bientôt obligatoire pour se rendre au Royaume-Uni ?

Par Caroline J. · Photos par Caroline J. · Publié le 28 juillet 2022 à 08h48
Les règles devraient bientôt changer pour les voyageurs européens qui souhaiteraient se rendre au Royaume-Uni. La Grande-Bretagne compte mettre en place prochainement une autorisation de voyage électronique obligatoire et payante pour voyager dans le pays. On vous explique.

Chaque année, de nombreux Français et autres voyageurs européens se rendent au Royaume-Uni et notamment à Londres pour découvrir la Tate Modern, se balader sur le Tower Bridge, se détendre à Hyde Park, admirer le street art sur Shoreditch sans oublier faire une halte à Buckingham Palace. Jusqu’alors, il était plutôt simple de se rendre de l’autre côté de la Manche pour profiter de toutes ces richesses britanniques. Mais les règles devraient bientôt changer.

Ainsi, comme pour les États-Unis qui imposent la présentation d’un ESTA, le Royaume-Uni prévoit de demander aux résidents issus de l'Union européenne (excepté les ressortissants irlandais), pouvant entrer jusqu’ici sans visa, une Autorisation de Voyage Electronique (ETA). Et ce formulaire électronique sera obligatoire (et payant) pour fouler le sol britannique. C’est ce qu’indique le site Voyages d'affaires, qui cite Priti Patel, Secrétaire d’État britannique aux affaires intérieures du pays.

Alors quand cette nouvelle mesure pourrait-elle être mise en place et combien faudra-t-il débourser pour faire cette demande d’ETA? Selon le site Voyages d’affaires, il faudra compter environ 18 livres, soit 21 euros. Une fois la demande faite auprès des autorités britanniques, il faudra patienter environ 72 heures pour obtenir un retour de leur part. En cas de réponse positive, le statut visiteur obtenu permettra alors de bénéficier d’une exemption de visa pour un séjour de 180 jours en Grande-Bretagne.

Quant à la date de lancement de ce nouveau système, il devrait être testé dès le mois de mars 2023 avec les voyageurs en provenance des pays comme le Koweït, le Qatar, les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite, Oman et le Bahreïn. Puis, les voyageurs en provenance du reste du monde (et donc de l'Union européenne et de la France) devraient être soumis à cette autorisation de voyage électronique obligatoire à la fin de l’année 2023.

Notez que le Royaume-Uni compte également entièrement numériser les entrées aux frontières d’ici 2025.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche