Météo : Paris et la petite couronne placés en vigilance sécheresse

Par Cécile D. · Photos par My B. · Publié le 1 août 2022 à 15h56
Après la canicule, place à la sécheresse. Paris et les communes de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne devraient passer en vigilance sécheresse cette semaine.

Une nouvelle vague de canicule doit s'installer en France, cette première semaine d'août. Ces fortes températures sont accompagnées d'un soleil rayonnant... Une mauvaise nouvelle pour l'environnement et les cultures. Depuis plusieurs semaines déjà, une grande partie du territoire français est en alerte sécheresse, ce qui peut provoquer les impressionnants incendies auxquels nous avons assisté, en Gironde notamment.

Dans les jours qui viennent, les préfectures de Paris, des Hauts-de-Seine, du Val-de-Marne et de Seine-Saint-Denis pourraient également déclencher la vigilance sécheresse. La Direction régionale et interdépartementale de l’environnement, de l’aménagement et des transports (DRIEAT) a contacté les préfets de ces départements franciliens ce lundi 1er août, afin d'établir le seuil d'alerte.

« Dès lors que l’un des deux fleuves (Seine, Marne) passe en dessous de certains débits, nous nous concertons entre services pour savoir s’il convient de passer au seuil de vigilance. La Seine est passée il y a quelques jours sous ce seuil, qui est 81m³ par seconde à la station de Paris Austerlitz », dévoile Isabelle Kamil, cheffe du service politique et police de l’eau à la DRIEAT, dans les colonnes du Parisien.

Certaines communes du Val-de-Marne sont déjà en situation de sécheresse, en raison de l'assèchement des rivières et cours d'eau locaux. 

En se fiant aux prévisions de Météo France, le plan sécheresse pourrait donc bientôt être appliqué en Île-de-France : les conditions météo ne devraient en effet pas s'améliorer avant plusieurs jours, voire semaines.

La vigilance sécheresse implique d'imposer des restrictions sur l'usage de l'eau. Le lavage des voitures, l'arrosage des jardins et des potagers privés, le remplissage des piscines peut devenir interdit ou très limité. A ce jour, 93 départements français imposent des restrictions sur l'usage de l'eau.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche