Les médecins demandent "le masque obligatoire" dans les lieux clos dans une tribune

Par Elodie D. · Publié le 12 juillet 2020 à 07h46 · Mis à jour le 13 juillet 2020 à 15h11
Des medecins appellent à rendre le masque obligatoire dans les lieux fermés. Pour eux, "la tentation est grande et compréhensible de reprendre une vie normale", et "la deuxième vague de demain se prépare donc aujourd’hui."

Dans une tribune parue ce samedi dans le Parisien - Aujourd’hui en France, des soignants en appellent à ce que le port du masque soit rendu obligatoire dans les lieux clos, pour éviter une seconde vague de coronavirus et un reconfinement de la France, comme de nombreux pays.

Le Pr Antoine Pelissolo (psychiatre) et le Dr Jimmy Mohamed (médecin généraliste), y expliquent que « des signaux faibles commencent à apparaître et doivent nous alerter sur un possible redémarrage massif des transmissions." Il faut agir dès maintenant pour éviter une nouvelle vague "massive et meurtrière".

Ils déclarent, solennellement : "Nous, soignants, serons à vos côtés pour vous prendre en charge comme nous l’avons fait pendant la première vague, mais nous ne voulons plus compter les morts comme nous avons dû le faire."

Les médecins, soutenus par nombre de leurs confrères signataires, reconnaissent que "la tentation est grande et compréhensible de reprendre une vie normale, d’oublier le virus, de profiter de l’été" mais signalent : "le virus, lui, ne nous oublie pas".

Ils réexpliquent alors que les gestes barrrière sont là pour nous protéger et protéger les autres, et au port du masque "obligatoire dans tous les lieux publics clos", ils ajoutent la distanciation physique et le lavage des mains."

Pour ces médecins, il faut voir cette mesure comme une action solidaire, altruiste : "Si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour vos parents plus âgés, votre frère ou sœur hypertendus ou vos proches fragiles chez qui le virus pourrait être mortel."

[midroll

Hier, le Premier ministre Jean Castex a appelé les Français vendredi 10 juillet 2020 "à porter un masque" pour prévenir d'une éventuelle seconde vague. L'OMS vient d'ailleurs de prévenir que le virus serait transmissible par l'air.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche