Port du masque obligatoire : les aides existantes et à venir pour les foyers nombreux

Par Laurent P. · Publié le 22 juillet 2020 à 12h30 · Mis à jour le 22 juillet 2020 à 12h31
À l'heure où le port du masque a été rendu obligatoire dans les lieux publics clos depuis le 20 juillet 2020 par le gouvernement, beaucoup de Français se posent la question de savoir comment les financer. Quelles sont les aides pour les familles et foyers nombreux ? Quelles sont les propositions mises sur la table ? On fait le point.

Le masque, qu'il soit jetable ou en tissu, un objet de débat quant à son financement... Rendu obligatoire dans les lieux publics clos depuis lundi 20 juillet 2020 par le gouvernement, le port du masque suscite beaucoup de questions parmi les Français, notamment autour de son coût pour les foyers. 57 euros pas mois par personne, explique ainsi Olivier Gayraud, juriste à la CLCV, l'Association nationale de consommateurs et d'usagers, à nos confrères de l'Express. Un montant qui s'élève même à 228 euros par mois pour une famille de quatre personnes, composées de deux adultes et deux enfants.

Des dépenses non négligeables pour les familles et foyers nombreux dont les voix se sont fait entendre en ce qui concerne l'importance du coût des masques dans leur budget. Mais les aides existent, et certaines viendront aussi bientôt. Ainsi donc, mardi 21 juillet, le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a évoqué chez nos confrères de Franceinfo "qu'une aide complémentaire" était à l'étude pour les familles et foyers dans le besoin. Ce même jour, dans le courant de l'après-midi, c'est au tour du ministre de la Santé, Olivier Veran, d'annoncer lors d'une séance à l'Assemblée nationale que des masques allaient être distribués gratuitement aux personnes les plus fragiles dans les communes. "Nous allons réenclencher leur distribution à destination des plus précaires, notamment le public qui bénéfice de la complémentaire santé solidaire", a-t-il par ailleurs indiqué.

Pour rappel, depuis le 11 mai, les personnes atteintes du coronavirus, ainsi que leur entourage proche, peuvent se faire prescrire par le médecin 14 masques par semaine, à récupérer en pharmacie sans débourser le moindre centime. Les personnes considérées comme "à très haut risque médical" peuvent quant à elles se faire prescrire 10 masques par semaine. Deux possibilités de prescription qu'a par ailleurs rappelées le ministre de la Santé : "2 millions de Français, ceux qui sont porteurs de fragilités, peuvent se faire rembourser les masques chirurgicaux sur prescription en pharmacie", explique-t-il.

De son côté, la CLCV préconise plutôt la création d'une allocation pour les foyers les plus modestes pour les aider à financer l'achat de masques, à hauteur de 50 euros par mois. "Une allocation qui leur parviendrait tous les mois semble la solution la plus simple", suggère en tout cas Olivier Gayraud. Certaines mesures ont par ailleurs d’ores et déjà été prises, à l'image de cette initiative de la région Île-de-France qui a annoncé distribuer gratuitement des masques aux lycéens pour la rentrée. D'autres mesures devraient être prises dans les semaines à venir.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche