Coronavirus : Olivier Véran met en garde les jeunes et les appelle à la vigilance

Par Laurent P. · Publié le 23 août 2020 à 10h03 · Mis à jour le 23 août 2020 à 10h16
Dans un entretien au JDD, le ministre de la Santé Olivier Véran a mis une nouvelle fois en garde contre le coronavirus face à la dégradation des indicateurs et les contaminations en hausse. Dans la ligne de mire, les jeunes pour lesquels "les gestes barrières ne sont pas respectés".

La lutte contre le coronavirus continue... Dans un entretien au Journal du Dimanche, Olivier Véran est loin d'être rassurant face à la hausse des contaminations et a appelé les jeunes à plus de vigilance pour éviter un regain épidémique. "Le virus circule quatre fois plus chez les moins de 40 ans que chez les plus de 65 ans", explique ainsi le ministre de la Santé. Il poursuit : "la majorité des transmissions se fait désormais dans des situations festives des plus jeunes, où les gestes barrières ne sont pas respectés".

Son objectif ? Éviter à tout prix une contamination chez les séniors, développant plus souvent des formes graves du virus : "si la circulation du SARS-CoV-2 s’accélère encore chez les plus jeunes, les personnes âgées, qui contractent plus souvent des formes plus graves de la maladie, pourraient être à leur tour affectées". "Nous sommes dans une situation à risques", a par ailleurs rappelé le ministre de la Santé.

Toujours selon Olivier Véran, l'épidémie "ne s'est jamais arrêtée", mais "elle a seulement été contrôlée pendant le confinement puis le déconfinement progressif ", a-t-il également expliqué. Et d'ajouter : "Après trois mois de baisse de la circulation du virus, on observe une nette augmentation depuis cinq semaines, de façon globale, et activement dans certains territoires". Pour exemple, les Bouches-du-Rhône "où on a 188 nouveaux cas pour 100 000 personnes de 20 à 40 ans, on constate depuis trois semaines que les tests positifs augmentent chez les seniors", indique le ministre. Et de continuer : "Le passage entre les publics se fait déjà. Et on constate à nouveau une augmentation des entrées en hospitalisation et réanimation". Il conclut : "De nouvelles mesures seront prises rapidement".

Si la hausse du nombre de contaminations se poursuit, quid d'un reconfinement généralisé ? Là également, Olivier Véran apporte une réponse expliquant que cette éventualité "n’est pas à l’ordre du jour et ne constitue pas une hypothèse de travail". "Nous pouvons mettre en place des mesures spécifiques, territorialisées, comme nous l’avons fait avec succès en Mayenne", ajoute-t-il. De quoi en rassurer certains.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche