Coronavirus : une campagne de dépistage à Saint-Quentin-en-Yvelines

Par Elodie D. · Publié le 9 septembre 2020 à 12h41 · Mis à jour le 9 septembre 2020 à 14h40
Un dépistage massif du Covid-19 a lieu à Saint-Quentin-en-Yvelines, en région parisienne. L’objectif est de tester 3 000 salariés en trois jours dans des tentes mobiles, pour soulager les laboratoires et repérer les clusters dans les 17 000 établissements de la zone.

La communauté de communes de Saint-Quentin-en-Yvelines s’est associée à l’ARS, l’Agence régionale de santé, et aux Hôpitaux de Paris pour tester jusqu’à 3 000 personnes en trois jours, et ce, afin d’endiguer les clusters en entreprise. Avec 145 000 emplois dans 17 000 établissements, et 35 groupes de plus de 500 salariés, la zone est le 2e pôle économique de l’Ouest parisien et un point de surveillance pour le coronavirus.

Quatre tentes blanches sont installées au milieu du Vélodrome de Montigny-le-Bretonneux. Les salariés de la zone y sont testés par plus de trente personnes, dont des étudiants en médecine. Deux files d’attente ont été mises en place : une première « pour les symptomatiques ou ceux qui ont des ordonnances », et une seconde « pour les personnes qui viennent parce que c’est la rentrée, elles reviennent de congés et veulent savoir. », explique Marion Cinalli, la représentante de l’ARS.

Pour Marion Cinalli, « C’est aussi pour les salariés qui ne peuvent pas toujours avoir le temps d’aller se faire dépister ou qui n’ont pas les moyens de prendre rendez-vous, parce qu’on sait que l’offre des laboratoires est compliquée.. » De son côté, Jean-Michel Fourgous, président (LR) de l’agglomération et maire d’Élancourt, a expliqué à nos confrères des Échos qu’« il existe une forme d’anxiété face à la crise sanitaire. Nous vivons la plus grave crise économique depuis 1945. Il faut renforcer les mesures de sécurité sanitaire et casser les chaînes de transmission du virus. Cela passe en particulier par une politique massive de tests. »

Une centaine d’entreprises ont participé à l’opération les 7, 8 et 9 septembre 2020, dont Bouygues, Orange, Mercedes ou le Crédit Agricole. Les créneaux horaires étaient réservés à l’avance et environ 100 tests par heure ont pu être réalisés. Face à la grande affluence dans les laboratoires franciliens, des tests rapides « antigéniques » vont être déployés cette semaine en Île-de-France.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche