Covid: « La probabilité d’éviter une nouvelle saturation totale de l’hôpital est faible »

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 5 mai 2021 à 09h08 · Mis à jour le 5 mai 2021 à 14h44
Alors que Emmanuel Macron a levé le voile sur la stratégie de sortie de crise, l’épidémiologiste Dominique Costagliola juge ce déconfinement « prématuré ». Dans une interview accordée à nos confrères du Monde, publiée ce 5 mai 2021, la biostatisticienne estime que « la probabilité d’éviter une nouvelle saturation totale de l’hôpital est faible ».

La France va-t-elle trop vite dans sa stratégie de déconfinement ? Alors que de nombreux Français se réjouissent de pouvoir retrouver dès le 19 mai les terrasses, les commerces non essentiels ainsi que quelques lieux culturels, certains spécialistes redoutent ce déconfinement. Interrogé à ce sujet par Le Monde, l’épidémiologiste et biostatisticienne Dominique Costagliola estime ce calendrier « prématuré. « La probabilité que ça passe, c’est-à-dire d’éviter une nouvelle saturation totale de l’hôpital, est faible » explique-t-elle dans cette interview publiée ce 5 mai 2021.

« Actuellement, le nombre de cas baisse, mais on a à peine passé le pic » poursuit la directrice adjointe de l’Institut Pierre-Louis d’épidémiologie et de santé publique (Sorbonne Université, Inserm), avant d’ajouter : « À la mi-décembre 2020, lors du précédent déconfinement, le nombre d’hospitalisations et de personnes en réanimation avait plus baissé quand on a rouvert. Là, on relâche beaucoup plus tôt ».

Aussi, Dominique Costagliola craint une quatrième vague, « d’autant plus que l’annonce de ce calendrier risque de favoriser dès à présent une moindre observance des mesures, dont le télétravail » explique-t-elle.

L’épidémiologiste pointe également du doigt ce fameux taux d’incidence. « Vous ne trouverez pas un seul pays au monde qui retienne comme seuil de déconfinement une incidence de 400 cas pour 100 000 habitants » indique-t-elle.

Et quid de la vaccination en France ? Peut-elle permettre une baisse de la circulation du virus dans le pays ? « À l’heure actuelle, on peut estimer que 10 % de la population environ est totalement vaccinée, 24 % ayant reçu au moins une dose. Et environ 23 % des plus de 20 ans ont été infectés selon les estimations de l’Institut Pasteur. Cela reste sans doute trop faible pour garantir une diminution de la circulation du virus » confie Dominique Costagliola dans cette interview pour Le Monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche