Covid : en Espagne, levée partielle des restrictions sanitaires

Par Laurent P. · Publié le 9 mai 2021 à 11h56 · Mis à jour le 9 mai 2021 à 11h57
L'Espagne rouvre un peu les vannes pour ses citoyens... Le pays a annoncé dans la nuit du 8 au 9 mai 2021 lever l'état d'urgence sanitaire, permettant ainsi aux Espagnols de se déplacer désormais librement de région en région. Une levée de restrictions qui pose en revanche un problème au niveau des régions, elles seules compétentes quant à l'instauration de mesures sanitaires.

Une bonne nouvelle pour les Espagnols loin de leurs proches, malgré la Covid... Le pays a annoncé dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 mai 2021 la levée de l'état d'urgence sanitaire, en place depuis octobre 2020, permettant ainsi la fin de certaines restrictions comme les déplacements interrégions, désormais autorisés. Une levée des restrictions qui ressemble en revanche à un véritable casse-tête pour les régions, toute puissante quant à la mise en place de mesures sanitaires.

Et pour cause : malgré la levée de l'état d'urgence sanitaire, certaines communautés autonomes (parmi les dix-sept existantes dans le pays) veulent maintenir à tout prix certaines mesures, comme le couvre-feu ou l'autorisation ou non d'entrer sur leur territoire pour les habitants d'autres régions. Des mesures qu'elles pouvaient décider et imposer sous l'état d'urgence, et qu'elles doivent désormais soumettre à la justice qui doit dorénavant autoriser ou non leur mise en place.

Et c'est là tout le problème : alors que plusieurs régions souhaitent garder ces restrictions, sous couvert d'une flambée épidémique, la justice, elle, a décidé de les lever. C'est le cas par exemple du Pays basque, communauté du nord du pays, qui va devoir de nouveau accueillir les habitants d'autres régions comme l'a décidé le tribunal, déboutant la demande de la région. D'autres, en revanche, on réussit à maintenir certaines mesures comme le couvre-feu et les limitations de déplacement, à l'image des Baléares ou de Valence.

Une suppression de l'état d'urgence que redoutaient les régions. Depuis plusieurs semaines, selon nos confrères du Monde, celles-ci mettaient la pression sur le gouvernement pour décider d'une prolongation de ce régime exceptionnel. Un refus que l'exécutif explique, ne pouvant le faire durer plus longtemps aux vues de l'amélioration de la situation sanitaire dans le pays, via la campagne de vaccination en cours. Mais une solution, tout de même, proposée aux régions : faire appel au Tribunal suprême dans les cas où la justice refuse la demande des communautés concernées, quant à la prolongation de mesures sanitaires.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche