Covid : bientôt une troisième dose de vaccin pour les adolescents ?

Par Cécile D.
Les adolescents de 12 à 17 ans peuvent se faire vacciner depuis le 15 juin 2021. Les jeunes auront-ils eux aussi droit à une dose de rappel prochainement ? Olivier Véran assure que cette étape n'est pas d'actualité pour le moment.

La cinquième vague et le variant Omicron inquiètent fortement le gouvernement, qui ne cache pas la possibilité d'imposer de nouvelles mesures de restrictions aux Français cette fin d'année, pour lutter contre le virus. Contre le Covid-19, l'exécutif compte plus que jamais sur la vaccination : les Français de plus de 18 ans doivent obligatoirement recevoir une dose de rappel s'ils souhaitent conserver leur pass sanitaire après la mi-janvier, et les enfants de 5 à 11 ans peuvent, à partir de ce 22 décembre, se faire vacciner également.

Et les adolescents ? Les jeunes de 12 à 17 ans ont pu accéder à la vaccination à partir du 15 juin 2021. Depuis cet été, ils sont quatre millions à avoir reçu au moins une dose de vaccin, soit 79% des adolescents en France, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Doivent-ils également faire une troisième dose, comme les adultes ? Ce mercredi 22 décembre, Olivier Véran a indiqué sur BFMTV que les adolescents n'étaient pas éligibles à la dose de rappel « pour l'instant. » Précisons cependant que les jeunes de 12 à 17 ans sont bien invités à faire leur dose de rappel s'ils sont immunodéprimés, s'ils ont une pathologie à haut risque ou s'ils présentent une comorbidité. Les adolescents en bonne santé, eux, n'ont besoin que de deux doses de vaccin pour le moment.

Il est possible que dans les prochains mois, le gouvernement décide d'ouvrir la campagne de rappel aux adolescents : certains sont vaccinés depuis six mois déjà ; les scientifiques ont démontré que la protection accordée par le vaccin commence à baisser au bout de cinq ou six mois. Pour renforcer l'immunité des jeunes et barrer la route au virus, les adolescents pourraient donc eux aussi avoir besoin d'une nouvelle injection.

Il est probable que le gouvernement souhaite attendre un peu avant d'autoriser les adolescents à recevoir une troisième dose. Ces derniers ne peuvent être vaccinés qu'avec du Pfizer, selon les recommandations des autorités de santé. C'est également le cas pour les Français de moins de 30 ans. Les stocks de Pfizer sont donc sous tension : la France doit s'assurer d'avoir assez de doses pour tout le monde avant de prendre une décision.

Le gouvernement a d'ailleurs commandé 11,8 millions de doses de Pfizer pour janvier, 10,8 millions pour février et 9,8 millions pour mars. « Dès la première semaine de janvier, 4,2 millions de doses Pfizer devraient être reçues », dévoile l’entourage du ministre de la Santé, selon les informations de 20 Minutes

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche