Covid : peut-on faire sa dose de rappel si on est positif au Coronavirus ?

Par Cécile D. · Publié le 11 janvier 2022 à 13h57
Si vous avez attrapé le Covid-19 récemment, vous n'avez pas besoin de faire votre piqûre de rappel. Mais faut-il s'inquiéter lorsque l'on tombe malade juste après l'injection ? On fait le point.

Olivier Véran l'avait rappelé en novembre dernier : une contamination est égale à une dose. En d'autres termes, il n'est pas nécessaire de se faire une piqûre de rappel contre le Covid-19 si on a attrapé le virus après sa dernière dose. Un certificat de rétablissement au Covid-19 dure six mois à compter de la date de réalisation du test de dépistage.

Si, par exemple, si vous avez attrapé le coronavirus en septembre 2021, vous n'avez pas besoin de recevoir une nouvelle dose de vaccin avant le mois de mars 2022. Une infection produit suffisamment d'anticorps, il n'est pas nécessaire de consolider les défenses immunitaires avec un vaccin de plus. 

Mais alors, que se passe-t-il si vous avez fait votre dose de rappel, et que vous avez été testé positif au Covid-19 quelques jours plus tard ? Y a-t-il un risque pour la santé face à cette surexposition au virus ?

Selon les connaissances scientifiques actuelles, il n'y a aucun risque de complication lié au fait de se faire vacciner lorsque l'on est déjà infecté par le virus. « Il n’y a d’ailleurs actuellement aucune recommandation imposant un test diagnostic avant de réaliser l’injection du vaccin », rappelle le virologiste et enseignant chercheur Yannick Simonin dans les colonnes du journal Ouest France.

Élisabeth Bouvet, présidente à la HAS de la commission technique des vaccinations, confirme qu'aucun effet secondaire grave n'est à redouter. Cependant, les personnes concernées par ce cas de figure ont plus de risque de contracter des effets secondaires légers comme de la fatigue ou de la fièvre, indique-t-elle.

S'il n'est pas recommandé de se faire vacciner lorsque l'on a le Covid, c'est surtout parce que cette injection est considérée comme inutile, dans un corps où le virus est déjà présent. « Concernant les personnes asymptomatiques porteuses du SARS-CoV-2 et non diagnostiquées, la vaccination n’apportera aucun bénéfice. Le système immunitaire lutte déjà contre l’infection, en produisant notamment des anticorps », explique Yannick Simonin.

Cette opinion n'est pas tout à fait partagée par Élisabeth Bouvet. Si la dose de vaccin injectée dans un organisme déjà malade n'est pas dangereuse, elle n'est pour autant pas inutile, selon l'infectiologue. Au contraire, elle peut même s'avérer bénéfique : « C’est comme si ces personnes avaient reçu une dose plus forte : la réponse immunitaire sera supérieure, car vaccin et infection se combinent pour stimuler l’organisme », affirme-t-elle.

Actuellement, la stratégie de vaccination en France stipule que si une personne est testée positive au Covid-19, elle n'a pas besoin de faire sa dose de rappel immédiatement, qu'elle soit symptomatique ou non. Si vous avez contracté le coronavirus, vous pouvez donc annuler votre rendez-vous de rappel, s'il est dans moins de six mois. Si vous avez été testé positif après votre injection, vous n'avez pas d'inquiétude à avoir, le virus ne sera pas plus dangereux. En revanche, si les effets de la vaccination ou de la maladie sont très durs à supporter ou inhabituels, contactez votre médecin traitant.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche