Paris 2024 : la Solideo intègre la nouvelle carte des sites olympiques et valide son budget

Par Alexandre G. · Publié le 13 octobre 2020 à 18h54 · Mis à jour le 13 octobre 2020 à 18h54
La société en charge de la construction et de la livraison des ouvrages olympiques de Paris 2024 a validé un nouveau budget. C'est pour rentrer dans les comptes de l'Etat, des promoteurs, et afin de prendre en compte la carte des sites olympiques que la maquette financière est réajustée.

La Solideo ajuste la voilure avant Paris 2024. Dans un climat de crise sanitaire et économique, le conseil d'administration de la Solideo (Société en charge de la livraison des ouvrages olympiques) a validé, ce mardi 13 octobre 2020, un nouveau budget pour les futurs Jeux Olympiques de Paris 2024. Avec un plafond fixé par l'Etat à 1,4 milliard d'euros, le budget global incluant les promoteurs immobiliers atteint 3,7 milliards. 

Forcément, comme les administrateurs de la Solideo sont majoritairement l'Etat et les collectivités territoriales liées au projet, ce budget répond aussi (et surtout) à leurs attentes. Si la nouvelle maquette financière affiche un investissement public de 1,386 milliard d'euros (contre 1,374 milliard sur le précédent budget signé en 2018), c'est surtout en raison de la nouvelle carte des sites olympiques, validée elle aussi. Des nouveaux ouvrages olympiques dont la Solideo est désormais maître d'ouvrage, et qui impliquent une augmentation de budget de 12 millions d'euros côté investisseurs publics. 

Aussi, le directeur des relations institutionnelles de la Solideo, Benoît Piguet, affirme que "la promesse de Jeux sobres et responsables ne sera pas dégradée". Parmi les 62 projets d'ouvrages olympiques entérinés dont la Solideo à maintenant la charge, on retrouve le mur d'escalade du Bourget, ou encore la transformation intégrable du Lycée Marcel Cachin à Saint-Ouen. D'autres établissements comme Prisme, à Bobigny, doivent être financé par la société et accueilleront les athlètes handisport ainsi que le grand public.

Autre lieu désormais sous l'égide de la Solideo : la colline d'Élancourt, prévue pour les épreuves de VTT. Dans le même temps, la Solideo n'a pas manqué de confirmer la désignation des groupements immobiliers pour la construction du futur village des médias

Informations pratiques

Commentaires