Nos athlètes aux Jeux Olympiques de Paris 2024 : le tir à l'arc avec Audrey Adiceom - vidéo

Par Graziella de Sortiraparis, Rizhlaine de Sortiraparis · Photos par Graziella de Sortiraparis · Publié le 11 février 2024 à 13h
Découvrez notre interview de Audrey Adiceom, tireuse à l'arc et athlète française, qui n'est malheureusement pas qualifiée pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, mais évoque son sport avec passion !

Les Jeux Olympiques de Paris 2024 approchent, et avec eux, la préparation des athlètes olympiques s'intensifie de mois en mois, pour être prêts à récupérer le maximum de médailles du 26 juillet au 11 août 2024. Nous avons choisi de rencontrer une dizaine de sportifs français, déjà qualifiés ou qui tenteront de décrocher leur qualification durant les derniers mois avant la compétition, pour vous faire découvrir leur passion et leur univers ! Une occasion d'en savoir plus sur certaines disciplines moins connues du grand public ou ajoutées récemment au programme olympique, et de soutenir les athlètes qui vous auront touché !

Pour la troisième interview cette série, nous sommes partis à la rencontre d'Audrey Adiceom, 27 ans, qui a évoqué son sport, le tir à l'arc, qu'elle pratique depuis ses 10 ans, au micro de Sortir à Paris. Malheureusement, après cet entretien, elle n'a pas été sélectionnée pour les Jeux de Paris 2024, mais on lui souhaite de tout cœur de pouvoir participer aux prochaines olympiades !

Tir à l'arcTir à l'arcTir à l'arcTir à l'arc Paris 2024 : histoire, pratique, athlètes, tout savoir sur le tir à l'arc aux Jeux Olympiques
Les Jeux Olympiques de Paris 2024 sont l'occasion pour les Français de découvrir ou de s'intéresser de plus près à des sports plus ou moins traditionnels. Aujourd'hui, on fait un point sur le tir à l'arc : son histoire, où le pratiquer, nos meilleurs athlètes... [Lire la suite]

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par SORTIRAPARIS.COM (@sortiraparis.officiel)

Le tir à l'arc en quelques mots, qu’est-ce que c’est ? 

Il faut tirer plusieurs flèches, à 70 mètres, sur une cible de 122 centimètres, et l'objectif, c'est de toucher le 10, donc le plus petit cercle au milieu.

Comment se passent les épreuves ?

Aux JO, il y aura cinq épreuves différentes : individuel femme et homme, équipe femme et homme (composées de trois personnes) et mixte ! Il y aura une partie de qualification où on tire 72 flèches, ça fait un score sur 720, puis on fait des matchs à élimination directe : le premier rencontre le dernier, le deuxième, l'avant-dernier, etc. Et le champion olympique, c'est celui qui gagne tous ses matchs !

Comment ça se passe pour se qualifier pour 2024 ? 

Alors la France, qui est pays hôte, a déjà trois quotas, donc trois places chez les filles et pareil chez les garçons. Du coup l'objectif pour les Français, c'est de faire partie de ces trois-là. On s'entraîne tous à l'INSEP, les six meilleurs français et françaises et on fait une ultime sélection en janvier 2024 pour déterminer quatre personnes, qui font Coupe du monde et championnat, et c'est fin juin qu'on saura qui sont les participants aux Jeux Olympiques (NDLR : Caroline Lopez, Lisa Barbelin, Amélie Cordeau et Victoria Sébastien sont les préselectionnées à ce jour).

Comment tu te sens face à cette longue attente ?

Ça a l'air énorme, mais il reste très peu de jours au final ! C'est très animant d'avoir un grand rêve comme ça, je sais que les personnes de mon âge, elles travaillent, elles sont plus ou moins passionnées par leur métier et moi, je suis passionnée par mon sport, c'est génial de s'entraîner pour un truc aussi gros.

Audrey - tir à l'arcAudrey - tir à l'arcAudrey - tir à l'arcAudrey - tir à l'arc

Où se déroulent les épreuves ? Qu’est-ce que tu penses de ce spot ?

Nous, on a vraiment beaucoup de chance, ce sera merveilleux, venez nous voir parce que ce sera à l'esplanade des Invalides, et ce sera grandiose !

Quels pays représentent la concurrence la plus rude pour toi ? 

Les plus forts depuis des décennies, ce sont les Coréens du Sud, parce que là-bas, ils s'entraînent comme des fous depuis qu'ils sont tout petits, environ 6-8 ans.

Qu’est-ce que ça change en termes de préparation les JO à la maison ?  

On parle un peu plus de tir à l'arc déjà, donc c'est cool, on a aussi plus de moyens financiers. Moi par exemple, je travaille, je suis développeuse informatique et je suis détachée à 100% pour faire du tir à l'arc toute la journée. Si les Jeux avaient été ailleurs, peut-être qu'on aurait eu moins d'aide, là, c'est vraiment incroyable, si on a un besoin, on a tout de suite ce qui est nécessaire pour notre performance. 

Vous êtes à la fois ensemble en équipe et les unes contre les autres en individuel, comment vous faites pour garder de la cohésion ?

C'est hyper particulier, on fait partie de ces sports où un jour, on fait du tir individuel et le lendemain en équipe. Là, par exemple, on est toutes à peu près amies, et dans trois mois, on sera plus que quatre sur six, mais c'est aussi la beauté du tir à l'arc. On développe des qualités requises pour un sport individuel, mais aussi par équipe, donc la cohésion, l'entraide, la discussion, et nous ça fonctionne parce qu'on est des vraies amies. Donc je pense que c'est ça qui fait qu'il n'y a pas non plus trop de soucis, parce que moi, je suis profondément heureuse pour les autres quand elles y arrivent et vice-versa.

Audrey - tir à l'arcAudrey - tir à l'arcAudrey - tir à l'arcAudrey - tir à l'arc

Raconte nous ton histoire avec le tir à l'arc ! 

J'ai commencé en CM2 à l'école, j'ai tout de suite accroché et puis j'ai fait une initiation dans une grande foire, la foire de Cournon en Auvergne, parce que j'ai grandi là-bas, même si je suis née à Levallois-Perret. Depuis, j'ai signé au club des Archers Riomois, qui était juste à côté de chez moi, et j'ai élevé le niveau à mon rythme. Je suis rentrée après en structure de haut niveau, juste après avoir passé mon bac, donc à 18 ans, ce qui est un peu tard pour du tir à l'arc. Les gens qui sont à l'INSEP rentrent souvent à 14-15 ans plutôt, et je suis ici et en équipe de France depuis 2017 !

Qu'est-ce que le tir à l'arc t'a apporté dans la vie ?

Un peu tout ! Déjà, des valeurs, j'étais très travailleuse avant, mais je le suis encore plus. Des amis, tous mes plus grands amis viennent du tir à l'arc, mon copain, j'ai aussi fait du tir avec ma famille. Ce sont des moments de partage, de doute, de stress, de pleurs parfois, mais aussi de joie incroyable, de dépassement de soi ! C'est un sport très répétitif, j'entends beaucoup de personnes dire "oh c'est le genre de sport que j'aimerais pas aller voir aux JO ou "j'aimerais échanger mon billet si je tombe sur le tir à l'arc", bah non en fait, venez nous voir en faire et vous allez créer l'histoire avec nous ! Vous vous rendez compte, on sera peut-être les premiers champions olympiques depuis 1992 !

Quel sportif ou sportive t’a inspiré ? 

Avant, je faisais de la gym, quand j'étais petite, et j'étais très inspirée par Émilie Le Pennec, qui en plus s'entraînait ici ! J'étais impressionnée parce que c'est un sport à maturité très jeune, donc elle était championne olympique si jeune et je regardais beaucoup les reportages sur elle ! Et sinon en tir à l'arc, si je dois en nommer une, ce serait une fille qui s'appelle Lisa Unruh, qui est double médaillée olympique.

Audrey - tir à l'arcAudrey - tir à l'arcAudrey - tir à l'arcAudrey - tir à l'arc

Tu trouves que la culture populaire a pu impacter la pratique du tir à l'arc ou changer sa perception, comme Hunger Games à sa sortie par exemple ?

Je ne sais pas si la pop culture et les films ont eu un impact positif sur le nombre de licenciés, mais si c'est le cas, c'est trop bien ! Je crois que quand Sébastien Flute avait fait champion olympique en 1992, il y avait eu un gros boom de nouveaux pratiquants juste après chez nous. Mais c'est juste que maintenant, au lieu de nous dire "hé Robin des Bois", c'est "hé ça va Katniss ?" (rires) donc ça change un peu les références !

Le lieu/club en Île-de-France où tu t’es entraîné et qui a marqué ta vie ?

Depuis que je suis à l'INSEP, je me suis beaucoup entraînée au centre à Chennevières-sur-Marne (94), qui est très grand, avec beaucoup de cibles, pas très loin de chez moi. Ça m'a permis à un moment donné de ma carrière de sortir du contexte INSEP et de croiser d'autres personnes, de tirer pour soi !

Où pratiquer le tir à l'arc à Paris et en Île-de-France ?Où pratiquer le tir à l'arc à Paris et en Île-de-France ?Où pratiquer le tir à l'arc à Paris et en Île-de-France ?Où pratiquer le tir à l'arc à Paris et en Île-de-France ? Où pratiquer le tir à l'arc à Paris et en Île-de-France ?
Si vous souhaitez découvrir le tir à l'arc ou reprendre la pratique, la capitale et l'Ile-de-France regorgent de compagnies d'archers disséminés à travers toute la région. Alors, on teste ce sport accessible à tous, qui demande réflexion, détente et précision ? [Lire la suite]

Qu’est-ce que tu conseillerais à ceux qui veulent se lancer dans ce sport ?

Déjà, il faut aller sur le site de la FFTA, il y a toutes les infos pour ceux qui veulent trouver un club près de chez eux ! Ce sport a la chance d'être fait pour toutes les morphologies, il est convivial, on peut le faire en famille, avec des jeunes enfants !

Tu as un crédo, une phrase que tu répètes souvent pour te motiver ?

En ce moment, c'est de faire du "kiff à l'arc" ! 

Un petit mot pour nos lecteurs ?

J'aimerais vous parler de l'association Skin, avec mon amie Lisa Barbelin, qui est en équipe de France avec moi, on a eu ce joli projet la saison dernière de faire une journée avec cette asso qui œuvre pour aider les femmes et les hommes en rémission de cancer. Ils proposent plein d'activités et ateliers, ce sont des héros et héroïnes du quotidien, n'hésitez pas à aller voir ce qu'ils font !

Audrey - tir à l'arcAudrey - tir à l'arcAudrey - tir à l'arcAudrey - tir à l'arc

La question spéciale SAP : est-ce que tu as un lieu préféré où tu aimes aller dans la région et que tu aimerais nous faire découvrir ?

J'adore, quand on a le temps avec notre planning, aller à Madame Arthur, c'est un endroit incroyable, avec une première partie de show et de cabaret avec des drag queen, et après ça se transforme en boite de nuit pour danser jusqu'à pas d'heure, sur des musiques françaises, c'est un super spot ! Sinon, j'habite à Champigny-sur-Marne, et il y a des jolis petits endroits en bord de Marne, où on peut se poser et faire des pique-nique !

Pour découvrir les autres athlètes de la série 

Nos espoirs aux Jeux Olympiques de Paris 2024 : découvrez nos interviews d'athlètes françaisNos espoirs aux Jeux Olympiques de Paris 2024 : découvrez nos interviews d'athlètes françaisNos espoirs aux Jeux Olympiques de Paris 2024 : découvrez nos interviews d'athlètes françaisNos espoirs aux Jeux Olympiques de Paris 2024 : découvrez nos interviews d'athlètes français Nos espoirs aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 : nos interviews d'athlètes français
À l'approche des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, nous avons interviewé une dizaine d'athlètes français, pour vous permettre de les découvrir un peu plus, et de mieux connaître leur sport. Rendez-vous cet été pour savoir combien d'entre eux seront qualifiés ! [Lire la suite]

Axelle EtienneAxelle EtienneAxelle EtienneAxelle Etienne Nos espoirs aux Jeux Olympiques de Paris 2024 : le BMX Race avec Axelle Etienne - vidéo
Découvrez notre interview d'Axelle Etienne, pilote de BMX Race et athlète olympique française, qui compte bien se qualifier pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 et ramener une médaille dans cette discipline ! [Lire la suite]

Khalil - breakingKhalil - breakingKhalil - breakingKhalil - breaking Nos espoirs aux Jeux Olympiques de Paris 2024 : le breaking avec Khalil Chabouni - vidéo
Découvrez notre interview de Khalil Chabouni, breakdancer et athlète olympique originaire de Montpellier, qui compte bien se qualifier pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 et ramener une médaille dans cette discipline, pour la première fois au programme ! [Lire la suite]

Informations pratiques
Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche