Premieres nations, collections royales

Du XVIIe au XVIIIe siècle, premières rencontres avec les Indiens d’Amérique du Nord.



L’exposition dossier regroupe de manière inédite une partie peu connue des collections du musée du quai Branly :

86 objets d’Amérique du Nord constituant les premiers documents matériels en rapport avec les premières nations du Canada et les Indiens des Etats-Unis. En replaçant ces objets dans le contexte de l’histoire des collections ethnographiques françaises notamment, l’exposition permet de prendre conscience de l’intérêt profond porté par l’Europe pour cette région du monde et la façon dont elle a préservé son héritage culturel jusqu’à nos jours.



Costumes, ornements, armes et outils, parmi lesquels la plus importante et ancienne collection de peaux de bison peintes au monde, l’exposition met l’accent sur l’originalité des créations de groupes extrêmement variés comme la tribu naskapi du Labrador, la tribu micmac d’Acadie, les tribus huron, mohawk et abenaki de la vallée de la rivière Saint Laurent ou encore Ojibwa de la région ouest des Grands Lacs.



Ces oeuvres exceptionnelles constituent aujourd’hui un réel accès au passé indigène. Elles racontent à leur manière comment ces peuples vivaient et comment leurs vies ont été

bouleversées par l’arrivée des européens dans cette partie du monde qui s’étendait de l’est du Canada actuel jusqu’à l’ouest de la région des Grands Lacs, et descendait tout le long de la vallée du Mississipi jusqu’en Louisiane.



« Premières nations, Collections royales » présente l’incroyable diversité des réalisations artistiques de ces populations montrant la complémentarité des rôles entre hommes et femmes dans ces sociétés traditionnelles, en matière de création : peaux de bisons peintes, manteaux en

caribou décorés, des bijoux et parures en piquants de porc-épic ou crin de cheval. On y découvre aussi des armes illustrant l’art de la chasse et de la guerre et les objets d’échange en peau de poisson, de loutre ou plumes d’aigle, autant d’oeuvres attestant l’habilité technique, le savoirfaire et l’extrême raffinement de ces populations.



L’exposition met également l’accent sur les changements auxquels les peuples autochtones ont été soumis : c’est le cas avec l’introduction d’outils et d’armes en fer (couteaux ou hachettes), en perles de verre, d’armes à feu, l’émergence du christianisme et de nouveaux marchés autour des produits indigènes. Certains objets témoignent à leur manière du processus de colonisation qui se met en place notamment les peaux de bison où l’on retrouve des décors européens.
Horaires d’ouverture

Du mardi au dimanche de 10h à 18h30

Nocturne le jeudi, jusqu’à 21h30

Fermeture hebdomadaire le lundi



Téléphone : 01 56 61 70 00

Site: http://www.quaibranly.fr/



Billet d'entrée donne accès au Plateau des collections, expositions d’« anthropologie » et « dossier ».



Accès piétons

L’entrée au musée s’effectue par le 206 et 218 rue de l’Université ou par le 27, 37 ou 51 quai Branly, Paris 7




8,50 euros TR:6 euros
Mélanie B.
Dernière modification le 1 janvier 2008

Informations pratiques

Horaires
Du 5 mars 2007 au 13 mai 2007

×

    Lieu

    Quai Branly
    75007 Paris 7

    Accès
    Métro ligne 9 station "Iéna", RER C station "Pont de l'Alma"

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche