Botticelli : où voir ses oeuvres dans les musées à Paris ?

Par Laurent P. · Photos par Laurent P. · Publié le 21 septembre 2021 à 17h35
À l'occasion de l'exposition Botticelli, Artiste & Designer qui se tient au Musée Jacquemart-André jusqu'au 24 janvier 2022, la rédaction s'est penchée sur les oeuvres de l'artiste d'ordinaire exposées dans les musées parisiens. Tour d'horizon des oeuvres de cet artiste incommensurable de la Renaissance italienne, à découvrir sans avoir besoin de se rendre à la Galerie des Offices, à Florence.

Botticelli, un artiste incontournable de la Renaissance ! À l'occasion de l'exposition qui lui est consacrée au Musée Jacquemart-André, Botticelli, Artiste & Designer, la rédaction de Sortiraparis s'est penchée sur les différentes oeuvres du peintre à travers le monde, et en particulier celles ayant trouvé leur place dans un musée de la capitale. Voir Botticelli sans devoir se rendre à la Galerie des Offices à Florence ou encore à la Gemäldegalerie de Berlin, c'est donc bien possible ! Tour d'horizon des musées...

Deux établissements de renom concentrent ainsi toutes les oeuvres situées à Paris. Cinq se trouvent au Musée du Louvre (dont plusieurs sont dans les réserves, à l'abri des regards), et deux sont exposées au Musée Jacquemart André, au sein des collections permanentes.

L'un des plus grands musées du monde pour le plus grand artiste de la Renaissance ?

Parmi ces oeuvres, on retrouve deux fresques, au Musée du Louvre, les deux seules oeuvres de Sandro Botticelli exposées au musée : Vénus et les Grâces offrant des présents à une jeune fille, et Un jeune homme présenté par Vénus (?) aux Sept Arts Libéraux. Deux oeuvres situées dans l'aile Denon, à l'entrée du département des peintures italiennes, sur la gauche après la Victoire de Samothrace (Salle 706 - Percier et Fontaine).

Deux fresques qui à l'origine se trouvaient - en compagnie d'une troisième laissée sur place, trop abîmée et en partie détruite - sur les parois d'une chambre, au premier étage de la Villa Lemmi, propriété de la famille Tornabuoni entre 1469 et 1541. Concernant leurs interprétations, celles-ci sont encore sujettes à discussions parmi les historiens de l'art, en particulier concernant l'identification des deux jeunes personnes qui seraient, pour une majorité des historiens, Lorenzo Tornabuoni et Giovanna degli Albizzi, mariés e 1486, ou Lorenzo Tornabuoni et Ginevra Gianfiliazzi, sa deuxième épouse.

Où voir les oeuvres de Botticelli à Paris ? Où voir les oeuvres de Botticelli à Paris ? Où voir les oeuvres de Botticelli à Paris ? Où voir les oeuvres de Botticelli à Paris ?

Où voir les oeuvres de Botticelli à Paris ? Où voir les oeuvres de Botticelli à Paris ? Où voir les oeuvres de Botticelli à Paris ? Où voir les oeuvres de Botticelli à Paris ?

À noter que le Musée du Louvre conserve également trois tableaux du maître italien dans ses collections, non exposés aux visiteurs : La Vierge et l’Enfant avec le jeune saint Jean-BaptistePortrait de jeune homme et Scènes de l’histoire d’Esther (ici, Esther choisie par Assuérus)

Le Musée Jacquemart-André, un écrin tout choisi pour l'artiste italien

Deux autres oeuvres sont également visibles au sein des collections permanentes du Musée Jacquemart-André : une Vierge à l'Enfant, dans la salle florentine, et La Fuite en Égypte, dans la salle vénitienne. Les deux oeuvres sont visibles dès l'entrée du musée. Concernant la première, celle-ci a été attribuée tardivement à Botticelli (elle était tout d'abord attribuée à Verrochio), et se distingue par la simplicité de sa composition : la Vierge Marie maintenant débout le Christ sur un tabouret couvert de velours, sans paysage ni décor. On note la finesse d'exécution de l'oeuvre et l'expression particulièrement sereine des visages, apportant une certaine douceur à l'ensemble.

Concernant La Fuite en Égypte, celle-ci représente cet épisode biblique emblématique. Traditionnellement assise sur l'âne dans des représentations d'autres artistes comme celle du Titien ou de Carpaccio, Marie est ici représentée debout, l'Enfant dans ses bras, juste à côté de l'âne qui broute de l'herbe. 

Deux bonnes excuses, quoiqu'il en soit, pour faire un tour dans les collections permanentes après avoir découvert la superbe exposition sur Botticelli. Et sinon, on vous conseille quand même de vous rendre, un jour, lors de prochaines vacances, à la Galerie des Offices de Florence pour découvrir les deux tableaux les plus connus de l'artiste (et probablement les deux plus beaux) : La Naissance de Vénus et Le Printemps, exposés tous les deux dans la même salle. On n'hésite pas, également, à faire un détour dans le musée pour découvrir une autre de ses oeuvres emblématiques, Pallas et le Centaure. Bonne visite !

Botticelli en cinq dates clés :

  • mars 1445 : naissance à Florence
  • 1464-1467 : Botticelli fait ses débuts dans l'atelier de Filippo Lippi, à Prato, et travaille sur les dernières fresques des Vies de Saint Etienne et Saint Jean-Baptiste.
  • Vers 1475 : réalisation de L'Adoration des Mages
  • Entre 1477 et 1484 : réalisation du Printemps, puis de La Naissance de Vénus
  • mai 1510 : décès de Botticelli à Florence, dans sa maison de la Via della Porcellenna

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche