Les trésors de la BNF en ligne, cette semaine du 26 octobre au 1er novembre

Par Manon C. · Publié le 26 octobre 2020 à 14h33 · Mis à jour le 26 octobre 2020 à 14h33
La BNF nous invite à plonger dans les méandres de ses fonds numériques ! Cette semaine du 26 octobre au 1er novembre 2020, une sélection autour d'Halloween, bien sûr !

Durant toute la durée du confinement, la BNF nous a donné accès à la richesse de ses collections virtuelles : conférences en ligne, documents sonores, podcasts, livres numériques, expositions virtuelles, œuvres d’art issus des fonds de la Bibliothèque… Des millions de ressources sont accessibles gratuitement à distance. Et même maintenant, alors que le confinement est terminé, les découvertes continuent ! 

Chaque lundi, la BNF vous propose une sélection de "pépites" emblématiques, insolites ou méconnues tirées de ses fonds exceptionnels. Pour ce nouveau rendez-vous, la BNF nous propose une sélection autour d'Halloween. 

A quelques jours de l'incontournable fête d'octobre, la BnF propose une plongée dans l’imaginaire des monstres, sorcières et autres araignées, personnages incontournables de cette fête païenne d’origine celte, aujourd’hui largement diffusée dans les sociétés occidentales.

  • Des histoires terrifiantes pour une soirée d'Halloween sous couvre-feu

La soirée d'Halloween se déroulera cette année pour beaucoup à la maison. L'occasion de se faire peur au coin du feu en lisant les nombreuses histoires de sorcières, d'ogres et autres loups garous disponibles dans Gallica.

Qui dit fête d'Halloween dit aussi fête de la citrouille ! Traditionnellement, chaque 31 octobre, une courge est évidée et sculptée afin d'obtenir une tête grimaçante censée éloigner les mauvais esprits. Une bougie allumée à l’intérieur permet au personnage de Jack-o'-Lantern (Jack à la lanterne), qui aurait berné plusieurs fois le diable venu réclamer son âme, de s'incarner dans le cucurbitacée. À la mort de Jack, ni le paradis, ni l'enfer ne voulurent de lui et il fut condamné à errer sans but avec une lanterne, taillée d'abord dans un navet, puis dans une citrouille lorsque les Irlandais émigrèrent en Amérique...

  • Pas d'Halloween sans sorcières

Si les sorcières souffrent d’une mauvaise réputation depuis l’Antiquité, elles sont personnages-clés de la littérature, des contes de fées, mais aussi d'un genre : la Fantasy. En s’appuyant sur les ressources iconographiques des collections de la BnF, le site Fantasy revient sur les sources mythiques et historiques auxquelles ce genre ne cesse de puiser et fait la part belle aux sorcières. L’occasion de comprendre comment la Fantasy utilise la représentation négative des sorcières, mais revalorise aussi ces figures traditionnelles à travers des héroïnes plus complexes, vivant de riches aventures.

  • Et si on profitait d’Halloween pour réhabiliter les araignées ?

Très présente dans la nature et dans nos habitations, l’araignée habite aussi nos croyances, peurs et fantasmes. Elle est devenue l’un des symboles de cette fête populaire qu’est Halloween. Entrée dans les mythes dès l’Antiquité, l’araignée a inspiré de nombreux artistes, d’Odilon Redon à Gustave Doré ou Arthur Rackham. Souvent objet de représentations horrifiques, elle a aussi bénéficié du regard bienveillant de certains auteurs. Victor Hugo, par exemple, réussit à en prendre la défense dans son poème «J’aime l’araignée et j’aime l’ortie» et en fait un magnifique dessin. Avec Gallica, profitez d’Halloween pour tout savoir sur les représentations de cette fascinante créature!

On vous prévient, si vous commencer à farfouiller dans les fonds de la BNF, vous allez y passer la journée ! 

Informations pratiques

Dates et Horaires
Du 26 octobre 2020 au 1 novembre 2020

×

    Lieu

    Quai François Mauriac
    75013 Paris 13

    Site officiel
    www.bnf.fr

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche