Rosa Bonheur, l'exposition événement à vivre au Musée d'Orsay en 2022

Par Cécile D. · Publié le 12 mars 2021 à 17h57 · Mis à jour le 13 mars 2021 à 16h56
A l'occasion du bicentenaire de sa naissance, le Musée d'Orsay met Rosa Bonheur à l'honneur en organisant une grande exposition à ne pas manquer. Rendez-vous en 2022 pour découvrir des œuvres inédites débusquées dans des greniers par le musée parisien.

Son admiration pour Rosa Bonheur aura conduit Katherine Brault à lancer l'une des plus grandes expositions organisées en l'hommage de cette artiste incroyable.

Katherine Brault est la propriétaire du château atelier de Rosa Bonheur à Thomery (Seine-et-Marne). Elle est également l'heureuse gagnante du Loto du Patrimoine de Stéphane Bern, édition 2019. Passionnée par l'œuvre de cette artiste oubliée par l'Histoire, Katherine réussit à convaincre le musée d'Orsay de consacrer une exposition à Rosa Bonheur. Nous avons donc rendez-vous à l'automne 2022 pour faire connaissance avec cette peintre animalière du XIXe siècle.

Mais qu'a-t-elle donc de si spécial ? « Elle est comparable à Léonard de Vinci de par son approche scientifique du dessin. Elle a apporté un regard nouveau sur les animaux qui pour elle, déjà, avaient une âme », explique Katherine Brault au Parisien.

« Quand j'ai acheté les lieux il y a cinq ans, j'ai constaté que l'on approchait du bicentenaire de sa naissance. Je me suis dit qu'il fallait une exposition à Paris pour lui redonner sa place. J'en ai donc parlé à tout le monde, dont Emmanuel et Brigitte Macron [rencontrés à l'occasion du Loto du Patrimoine, ndlr], durant des années. Beaucoup me riaient au nez », raconte la propriétaire du château.

Le musée d'Orsay est tout aussi sensible au talent de Rosa Bonheur que peut l'être Katherine Brault. Le musée, qui expose déjà le tableau intitulé Labourage nivernais, a enrichi ses collections avec l'achat de caricatures faites par l'artiste. La mise en lumière de ces œuvres a beaucoup plu au public, d'autant plus que cette exposition - qui remonte à l'hiver 2019-2020 - a été agrémentée d'autres caricatures de la main de la peintre, restées jusqu'alors dans les placards du château atelier de Thomery.

« Et puis la directrice du musée est venue et a été touchée par l'ampleur des découvertes que nous avons faites ici, notamment les œuvres inédites », raconte Katherine Brault. Cette passionnée a plus d'un tableau dans son sac : les greniers du château étaient restés inexplorés depuis plus d'un siècle avant le rachat des lieux, et ils renfermaient de nombreux trésors.

Avec ces découvertes et le soutien de la conservatrice en chef du National Gallery of Art de Washington (États-Unis), l'exposition a fini par prendre forme au musée d'Orsay. « Ce ne sera pas une rétrospective. Nous montrerons les faces cachées de Rosa Bonheur, comme sa passion pour l'opéra et ses relations avec les compositeurs de l'époque. Et bien sûr son travail sur le dessin », précise Katherine Brault. Pour l'occasion, la toile préparatoire de La Foulaison du blé en Camargue, longue de deux mètres sera exposée pour la première fois au public.

Cette exposition pourrait bien être le début d'une nouvelle aventure autour de Rosa Bonheur. En effet, Katherine Brault entend transformer son château et son parc de quatre hectares en un « Giverny de l'Île-de-France ».

Informations pratiques

Lieu

62 rue de Lille
75007 Paris 7

Site officiel
www.musee-orsay.fr

Prévision d'affluence
Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche