Place Stalingrad

Catégorie : Ateliers

Informations pratiques

Lieu
Place de la Bataille de Stalingrad

Événements passés

Crack à Paris : manifestation des collectifs d'habitants prévue à Stalingrad ce samediCrack à Paris : manifestation des collectifs d'habitants prévue à Stalingrad ce samediCrack à Paris : manifestation des collectifs d'habitants prévue à Stalingrad ce samediCrack à Paris : manifestation des collectifs d'habitants prévue à Stalingrad ce samedi

Crack à Paris : manifestation des collectifs d'habitants prévue à Stalingrad ce samedi

Pour protester contre la dégradation des nuisances liées à la consommation de crack dans Paris, de nombreux collectifs et associations d'habitants et de commerçants mobilisés prévoient de manifester ce samedi 2 octobre 2021 à partir de 14h place Stalingrad, dans le 19e arrondissement de la capitale. Les riverains dénoncent l'absence de prise en charge des toxicomanes, l'aménagement de nouvelles salles de consommation et réclament le "retour à la tranquilité publique dans toutes les zones touchées par la consommation et le trafic de drogues à Paris et en proche banlieue".
Trafic de crack à Stalingrad : Anne Hidalgo rejette la faute sur l'ÉtatTrafic de crack à Stalingrad : Anne Hidalgo rejette la faute sur l'ÉtatTrafic de crack à Stalingrad : Anne Hidalgo rejette la faute sur l'ÉtatTrafic de crack à Stalingrad : Anne Hidalgo rejette la faute sur l'État

Crack à Paris : la Ville, les mairies d'arrondissement et l'État en quête de solutions

La maire de Paris dénonce le manque d'action de la part de l'État face à la gangrène du trafic de crack qui ronge le nord-est de Paris depuis de longues années. Pour l'heure, les toxicomanes ont été regroupé dans les jardins d'Eole, sur décision de la préfecture de police de Paris. Le 7 juin, l'exécutif prévoit une réunion afin de trouver, en accord avec les mairies d'arrondissement et la Ville, des solutions pérennes.
À Stalingrad, l'ampleur du trafic de crack étouffe habitants et toxicosÀ Stalingrad, l'ampleur du trafic de crack étouffe habitants et toxicosÀ Stalingrad, l'ampleur du trafic de crack étouffe habitants et toxicosÀ Stalingrad, l'ampleur du trafic de crack étouffe habitants et toxicos

À Stalingrad, l'ampleur du trafic de crack étouffe habitants et toxicos

Pendant deux nuits consécutives, samedi 1er et dimanche 2 mai 2021, des tirs de mortier d'artifice ont explosé aux alentours de la place de la bataille de Stalingrad et de l'avenue de Flandre, dans le 19e. Les riverains en sont aujourd'hui réduits à ce type d'action "coup de poing" pour tenter de se faire entendre par les autorités compétentes. La présence quasi permanente des vendeurs et consommateurs de crack, venus toujours plus nombreux des quatre coins de l'Europe dans le "triangle d'or"' du nord-est de la capitale, se répercute implacablement sur le quotidien invivable des habitants du quartier Riquet Stalingrad. Témoignages.
Stalingrad : importante opération policière en cours suite aux tirs de mortier des riverainsStalingrad : importante opération policière en cours suite aux tirs de mortier des riverainsStalingrad : importante opération policière en cours suite aux tirs de mortier des riverainsStalingrad : importante opération policière en cours suite aux tirs de mortier des riverains

Stalingrad : importante opération de police en cours suite aux tirs de mortier des riverains

Quelques jours après que des tirs de mortiers aient éclatés sur l'avenue de Flandre située dans le 19e arrondissement de Paris, il semblerait que les autorités compétentes haussent enfin le ton face aux vendeurs et consommateurs de crack. Depuis de nombreuses années, la place de la bataille de Stalingrad est devenu l'épicentre du trafic, échappant totalement au contrôle des forces de l'ordre, avec derrière de graves conséquences pour les riverains, tous excédés et impuissants.