This page is not available in your language, please, choose yours

Et disneyland inventa le fast pass...

Publié le 11 août 2009 Par Laurent L.
Disneyland

Août 2009, nous sommes samedi et en bon père que je suis (je l’espère), j’ai promis à mon fils une escapade à « Mickeyland ». J’aurais pu choisir un jour plus calme ! Je me rends habituellement à Marne-la-Vallée en voiture mais là, envie de changement, j’opte pour le RER, me disant que probablement épuisé par de longues heures de marche, je serais heureux de pouvoir me vautrer sur les banquettes du train à mon retour. L’option ferroviaire s’avère donc être un bon choix, plus rapide finalement et avec l’avantage majeur d’arriver au pied du parc.

La journée commence sous un beau ciel bleu, il va y avoir du monde. A 11 heures, je tente de récupérer mes accréditations et mon sésame au guichet du Walt Disney studios Park. J’entends par sésame, ce petit ticket super-convoité répondant au doux nom de VIP Fast Pass. En effet, pour gagner du temps, beaucoup de temps, Disney a mis au point une formule qui va bien : le fast pass. Vous glissez votre ticket dans une borne d’où ressort un autre ticket précisant le créneau horaire où vous devez revenir pour éviter les files d’attente démoralisantes. Disons que ce système (gratuit) réduit très sensiblement l’attente aux attractions majeures de Disney. Alors vous pensez, avec le VIP Fast Pass, j’ai gagné quelques heures précieuses car ce dernier vous permet de passer directement à l'heure que vous souhaitez. Vous n'avez ainsi plus de contrainte d'horaire. Malheureusement, ce Graal n’est pas disponible à la vente, même moyennant un supplément. Il est offert aux très bons clients Disney, aux « VIP » ou aux journalistes toujours pressés. Il faut donc, soit laisser beaucoup d’argent à Mickey et ses amis, soit venir accompagné d’un people, soit avoir quelques accointances sur place. Mais gare à celui qui essaie de feinter au guichet. La caissière procédera à toutes les vérifications d’usage pour vérifier la véracité de votre requête. Cela peut prendre du temps, 20 minutes en ce qui me concerne !

Une fois dans le parc, la magie opère toujours, même si cet univers m’est complètement familier. Voir l’engouement de mon enfant devant ses « héros aux grandes oreilles » suffit à me faire oublier qu’aujourd’hui, je vais marcher 10 km et dépenser beaucoup d’argent. Très forts en marketing ces ricains ! En milieu de journée, envie de changer de décor, je fais un "move" dans le village. Devant le lac et face à l’hôtel New York, une ascension en montgolfière (reliée au sol par un câble d’acier) m’offre une vue aérienne imparable sur le plus grand parc d’attractions d’Europe. Au fil des heures, la population de visiteurs s’intensifie. Combien d’aficionados aujourd’hui ? 30, 40, 50 000 personnes ?


Quoiqu'il en soit, on dépasse allègrement le nombre des 10 000 guests invités lors du week-end d’inauguration de Disney. C'était en 1992 et j’ai envie de dire : "17 ans... déjà" ! Ce week-end d’avril, je m’en souviens comme si c’était hier. Tous les animateurs de Fun radio (dont je faisais partie) avaient « séché » l’antenne pour assister à cette inauguration dont TOUT LE MONDE PARLAIT sans exception. Chacun de nous avait pris soin d’enregistrer son émission (le "voice track" n'était pas encore utilisé à l'époque !) pour la faire diffuser ensuite par des assistants qu’on avait soigneusement briefés. Mais Benoît Sillard, alors PDG de Fun radio n’en savait absolument rien ! Quelle fut sa (mauvaise) surprise lorsqu’il vit tous les animateurs de sa radio se déchaîner dans le parc d’Eurodisney ?...

Avec Maître Levy, alors disciple du Roi Arthur ("l'animateur le plus con de la bande FM") et Alexandre Devoise, autre acolyte de la star du PAF, nous déambulons autour des hôtels du village. Souvenirs de marade, de très grosse marade ! Levy avec son humour de killer et Devoise avec ses interpellations incessantes de jolies filles. Devant chacun des édifices hôteliers est dressé un copieux buffet. Ce soir, c'est gratuité totale "Food & drink" pour les 5 000 invités ! Quand on aime ...
A minuit pile, proclamation officielle et ultra VIP de l'ouverture du parc puis immense feu d’artifice devant les caméras du monde entier. Jean-Pierre Foucaud et David Hallyday couvrent l'événement pour TF1. Les plus « VIP » d’entre nous passent la nuit dans l’un des hôtels du village. Le lendemain matin 10 heures, ouverture des grilles du parc. Tout le monde est là, à l’affût... Après une bousculade en règle, nous découvrons les manèges "Blockbusters" d'Eurodisney mais aussi tout l’univers BD du génial Walt… Malgré une nuit courte et enivrante, nous nous replongeons dans la magie de notre enfance. Presque 20 ans plus tard, le plaisir demeure intact… Nostalgie quand tu nous tiens…
Bons plans et astuces à Disneyland











Horaires d'ouverture des parcs (saison estivale) :
Disneyland Park : 10H - 23H
Walt Disney Studios Park : 10H - 19H

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement