This page is not available in your language, please, choose yours

Vers les grands boulevards

Publié le 31 mars 2008 Par Amandine F.
Grands Magasins

Infos pratiques


7, rue du Faubourg Montmartre
75009 Paris 9

Entre la gare St Lazare et le Faubourg Poissonnière d’un côté et entre le boulevard Rochechouart et les Grands Boulevards de l’autre, le 9 ème arrondissement draine une foule bigarrée. Touristes, employés de bureau et clubbers se succèdent chaque soir jusque tard dans la nuit.





Passerelle entre le centre et le nord de Paris, une partie du quartier respire un air de calme. Le luxe et la volupté du quartier sont sûrement dûs à l’architecture néo-classique qui affiche tout le romantisme de l’époque. Mais l’animation est surtout concentrée autour du Faubourg Montmartre, ancien quartier juif et des fourreurs de Paris.
En sortant à la station Richelieu Drouot, on se retrouve sur les grands boulevards, fameuses avenues tracées et urbanisées par Haussmann lors de ses plans d’assainissement et de réhabilitation de Paris. Au 19 ème, il était à la mode de s’y montrer et s’y divertir. Aujourd’hui, cafés, bistrots et théâtres de boulevards continuent d’agrémenter les flâneries des parisiens et lui conservent un côté populaire. Prenez la rue Drouot pour découvrir le coin des antiquaires et brocanteurs qui jouxtent la salle des ventes de l’Hôtel Drouot et observez l’effervescence des transactions. Vous pourrez peut-être même vous essayer à l’art des enchères et repartir avec un petit lot.



Empruntez les différents passages couverts (Jouffroy, Verdeau et des Panoramas) à la découverte du Musée Grévin, des boutiques d’affiches anciennes, de livres d’occasion, de salons de thé et du magasin Pain d’épices, petit paradis pour maisons de poupées. Juste à côté, le Musée Grévin, notre « Tussaud national », permet des rencontres anachroniques avec des stars du cinéma, des célébrités de la mode ou de la chanson ou des personnalités historiques. C’est un peu cher mais la magie opère pour les enfants. En redescendant la rue du Faubourg Montmartre, ne manquez pas un dîner ou un déjeuner Chez Chartier, la mythique brasserie parisienne. Lieu incontournable pour le décor, pour s’immerger dans une ambiance « vieux Paris » et très pratique pour avaler rapidement un plat familial sans se ruiner.
A deux pas de l’effervescence des Grands boulevards, passez par les calmes Cités Bergère et Trévise avant de rejoindre Les Folies Bergères qui se trouvent dans la rue du même nom. Ce music-hall et cabaret de renom a vu se produire entre autres Mistinguett, Joséphine Baker, Maurice Chevalier ou Charles Trenet et accueillent encore aujourd’hui de nombreux spectacles et concerts dans un décor plutôt kitsch.
Engagez-vous dans la sympathique rue Cadet, remontez la rue Rochechouart puis la rue Condorcet, vous découvrirez les immeubles élégants qui caractérisent le quartier dit de la « Nouvelle-Athènes ». Inspiré par la Grèce antique, l’harmonie architecturale du quartier le rend riche et discret. De nombreux écrivains comme Sand et Dumas s’y étaient établis durant la période Romantique.

Vous pouvez emprunter un petit bout de la rue des Martyrs jusqu’à la rue de Navarin où se trouve le très tendance Hôtel Amour ouvert depuis presque 2 ans. Chaque chambre a été conçue par un artiste ou un designer célèbre (Sophie Calle, M/M…). L’Hôtel a conservé la particularité du lieu original puisque l’on peut toujours louer les chambres à l’heure… Un ravissant jardin, accueille le restaurant/bar qui offre une cuisine très simple et abordable. Pour acquérir une guitare, faites un détour par la rue Victor Massé. Cette dernière compte de nombreuses boutiques de matériel musical et d’instruments. Petit îlot romantique au bout d’une ruelle pavée, le Musée de la vie romantique et son salon de thé offrent une charmante escale champêtre. De la rue Notre Dame de Lorette, la place Saint-Georges, la rue Saint Lazare jusqu’à l’Eglise de la Trinité, de nombreux hôtels particuliers et de belles façades ponctuent la promenade.
En prenant la rue Mogador, vous redescendez vers le haut lieu du shopping parisien, le boulevard Haussmann et ses Grands magasins. Les Galeries Lafayette et le Printemps sont à arpenter son porte-monnaie en main. Vous apprécierez au passage les structures internes des bâtiments. La terrasse au 9 ème étage du Printemps promet une belle vue sur Paris au loin, vous remarquerez le dôme et les statues dorées de l’Opéra Garnier.

Avec plus de dix ans de travaux avant d’être complètement édifié, il reste un
remarquable mélange architectural de la capitale. Entre classique et baroque,
la façade et ses ornementations s’imposent sur la place de l’opéra. Avec l’Opéra Bastille, le Palais Garnier proposent une programmation éclectique (ballets,
danse contemporaine, opéras, ou concerts). Pour découvrir les aménagements intérieurs fastueux et plutôt rococos ainsi que le plafond de la salle de
spectacle peint par Chagall en 1964, vous pouvez faire une visite des lieux ou
simplement acheter un billet pour une représentation. Habitantes insolites du
toit de l’Opéra, des abeilles produisent un miel paraît-il délicieux mais onéreux.






VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement