Rétrospective Shinsuke Ogawa au Jeu de Paume

Le Jeu de Paume et Cinéma du réel consacrent une rétrospective au cinéma du réalisateur japonais Shinsuke Ogawa du 3 au 28 avril 2018. Au total, deux séries de films sont présentées : celle autour des métrages tournés dans les champs de Sanrizuka et celle des films tournés dans le hameau rural de Magino, au nord du Japon.

Le Japon à l’honneur au Jeu de Paume… L’auditorium propose une rétrospective autour du cinéaste japonais Shinsuke Ogawa, en partenariat avec le Cinéma du réel, du 3 au 28 avril 2018. Une rétrospective qui met en scène deux séries de films : celle tournée dans les champs de Sanrizuka entre 1968 et 1977, « qui documentent les mouvements de résistance contre la construction de l’aéroport international de Narita » et celle réalisée « après l’installation des membres du collectif dans le hameau rural de Magino au nord du Japon » entre 1977 et 1992.

Une série de documentaires « puissants, engagés et hors-normes » qui témoignent des bouleversements politiques du pays entre les années 60 et 70. Et pour sujet central de ses premiers films, les jeunes marginalisés et l’essor des luttes étudiantes au Japon pendant les années 60, pour un résultat sans appel : une série de films militants forts, prenant pour point de vue celui des étudiants et dépeignant une jeunesse pleine d’espoir et d’attentes. Un militantisme que l’on retrouve ici à travers la première série présentée, autour de ces mouvements de résistances qui fleurissaient à l’époque de la construction de l’aéroport de Narita.

Des contestations intenses que le cinéaste décide de capter, entre un gouvernement prêt à tout pour assoir sa volonté et des paysans qui refusent l’expulsion de leurs terres. Ogawa et ses équipes vont rester plus de dix ans, relatant au jour le jour les combats des différentes parties, y prenant part aussi… Au total, sept films composent cette « série Sanrizuka », avec une manière de filmer qui « constitue un bouleversement majeur dans le cinéma documentaire japonais ». Après l’essoufflement des luttes, le collectif de réalisateurs Ogawa Pro est invité par la communauté agricole de Magino, au nord du pays, à s’installer dans leur région. Un collectif qui va filmer par la suite son quotidien agricole, faisant pousser les rizières, participant à la vie en communauté, pour propose au final toute une série de documentaires sur « la vie et le temps du village » tout aussi bouleversant.

Rétrospective Shinsuke Ogawa au Jeu de PaumeRétrospective Shinsuke Ogawa au Jeu de PaumeRétrospective Shinsuke Ogawa au Jeu de PaumeRétrospective Shinsuke Ogawa au Jeu de Paume

Programme :

  • Mardi 3 avril, 18h30 : Sanrizuka – Le village de Heta, Japon, 1973, 16mm, noir et blanc, 146’, VOST Anglais, précédé d’une conférence inaugurale de Markus Normes, historien du cinéma asiatique et spécialiste du collectif Ogawa Pro. Réservation obligatoire.
  • Mercredi 4 avril, 18h : L’hiver à Sanrizuka, Japon, 1970, 16mm, couleur, 141’, VOSTFR.
  • Jeudi 5 avril, 16h30 : Sanrizuka – La Guerre de trois jours, Japon, 1970, 16mm noir et blanc, 50’, VOST Anglais. 18h : Sanrizuka – Les paysans de la deuxième forteresse, Japon, 1971, 16mm, noir et blanc, 143’, VOSTFR.
  • Samedi 7 avril, 11h30 : Sanrizuka – La construction de la tour Iwayama, Japon, 1971, 16mm, noir et blanc, 85’, VOSTFR. 14h30 : Sanrizuka – Le village de Heta, Japon, 1973, 16mm, noir et blanc, 146’, VOST Anglais. 18h : Le tournage et le chemin du village, de Fukuda Katsuhiko, Japon, 1973, 16mm, noir et blanc, 50’, VOST Anglais.
  • Mardi 10 avril, 18h30 : Dokkoi ! Le chant humain. Kotobukicho : le quartier des ouvriers libérés, Japon, 1975, 16mm, noir et blanc, 121’, VOST Anglais.
  • Mardi 17 avril, 16h : Dévotion. Un film sur Ogawa Productions, de Barbara Hammer, Japon, 2000, vidéo, couleur, 84’, VOST Anglais. 18h : L’histoire du village de Magino – Le col, Japon, 1977, 16mm, couleur, 43’, VOSTFR. L’histoire du village de Magino – La sériciculture, Japon, 1977, 16mm, couleur, 112’, VODT Anglais.
  • Vendredi 20 avril, 18h : « Nippon » : le village de Furuyashiki, Japon, 1982, 16mm, couleur, 210’, VOST Anglais.
  • Samedi 21 avril, 11h30 : rencontre avec Toshio Iizuka. 14h30 : L’histoire du village de Magino – Le cadran solaire sculpté par mille ans d’entailles, Japon, 1986, 16mm, couleur, 222’, VOST Anglais.
  • Mardi 24 avril, 19h : L’histoire du village de Magino – Le col, Japon, 1977, 16mm, couleur, 43’, VOSTFR. Une visite à Ogawa Productions, de Nagisa Oshima et Jun’ ichiro Oshige, Japon, 1981, vidéo, couleur, 62’, VOST Anglais.
  • Samedi 28 avril, 14h30, Kashima Paradise, de Yann le Masson et Bénie Deswarte, France, 1973, 35mm, noir et blanc, 106’, VF. 17h : Sanrizuka – La construction de la tour Iwayama, Japon, 1971, 16mm, noir et blanc, 85’, VOSTFR.
Laurent P.
Dernière modification le 3 avril 2018

Informations pratiques

Horaires
Du 3 avril 2018 au 28 avril 2018

×

    Lieu

    1, place de la Concorde
    75008 Paris 8

    Tarifs
    Tarif séance : 3 €

    Site officiel
    www.jeudepaume.org

    Réservations
    infoauditorium@jeudepaume.org

    Plus d'information
    séance entre 14h30 et 19h

    Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
    ↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche