Anna, de Luc Besson : découvrez les bande-annonces et notre critique

Anna, long-métrage de Luc Besson avec Sasha Luss dans le rôle-titre, sort en salles le 10 juillet 2019. Découvrez les bande-annonces ainsi que notre critique !

Quand Nikita rencontre Léon... Après Lucy et Valérian et la Cité des Mille Planètes, Luc Besson revient sur grand écran avec Anna, long-métrage mettant en scène Sasha Luss (Valérian) dans la peau d'une femme dont l'identité semble multiple. Un film dont la sortie est prévue le 10 juillet 2019, à la croisée entre Nikita, Atomic Blonde ou encore Red Sparrow.

Au casting, on retrouve également Cillian Murphy (The Party, Dunkerque), Luke Evans (la saga Le Hobbit, La Belle et la Bête), Alisson Wheeler (Kung Fu Panda 3, Gaston Lagaffe...), Jean-Baptiste Puech (Les Gazelles, Le Transporteur : Héritage...), Andrew Howard (Taken 3, Action ou Vérité...) et Helen Mirren (Casse-Noisette et les Quatre Royaumes, Berlin, I Love You...). 

Synopsis :

Les Matriochka sont des poupées russes qui s’emboîtent les unes dans les autres. Chaque poupée en cache une autre. Anna est une jolie femme de 24 ans, mais qui est-elle vraiment et combien de femmes se cachent en elle ? Est-ce une simple vendeuse de poupées sur le marché de Moscou ? Un top model qui défile à Paris ? Une tueuse qui ensanglante Milan ? Un flic corrompu ? Un agent double ? Ou tout simplement une redoutable joueuse d’échecs ? Il faudra attendre la fin de la partie pour savoir qui est vraiment ANNA et qui est “échec et mat”. Enchaînant les meurtres à la Kill Bill, Anna est bloquée dans une routine où elle doit tuer pour trouver la paix.


Bande-annonce 1 :

Bande-annonce 2 :

Critique:

Le film étant structuré sur le principe des poupées russes, utilisant allègrement les flashbacks, on a parfois du mal à suivre le fait qu'une histoire en imbrique une autre, qui en imbrique une autre, etc... La scène d'ouverture in médias res nous donne directement le ton : le rythme soutenu du métrage rend les enchaînements d'éléments parfois trop abruptes et flous, mais reste indispensable à la compréhension au fur et à mesure que l’intrigue avance.

Des flashbacks qui débloquent la trame scénaristique, offrant même quelques éléments de surprises aux spectateurs, rendant le tout dynamique. Après Nikita et Lucy, Luc Besson revient à nouveau avec une jeune fille rebelle en premier rôle, qui cette fois-ci, tue de sang-froid malgré la mission à accomplir. C'est jusqu'à la dernière minute qu'on nous tient en haleine pour découvrir comment Anna, que l'on a suivi dans ses périples pour échapper au malheur, arrive à se sortir de cette cage dans laquelle elle est bloquée.


Raphael R.
Dernière modification le 21 juin 2019

Informations pratiques

Horaires
Du 10 juillet 2019 au 17 juillet 2019

×

    Lieu

    Paris
    75 Paris

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche