Papi-Sitter de Philippe Guillard : de retour en salles le 22 juin

Par Julie M., Laura B. · Publié le 17 juin 2020 à 17h32 · Mis à jour le 17 juin 2020 à 17h32
"Papi-Sitter", c'est le nom de la troisième comédie de Philippe Guillard dans laquelle on retrouve Gérard Lanvin et Olivier Marchal aux côtés de Camille Aguilar à (re) découvrir au cinéma dès le 22 juin 2020. Un film follement drôle à voir en famille. Et ceux qui en parlent le mieux ce sont Olivier Marchal et Gérard Lanvin eux-mêmes ! Découvrez notre interview en vidéo.

Philippe Guillard, le réalisateur de "On voulait tout casser" ou "Le fils à Jo" revient avec une nouvelle comédie — son troisième film — intitulée "Papi-Sitter" à (re) découvrir en salles à partir du 22 juin 2020 ! La comédie était sortie une première fois au cinéma le 4 mars puis en VOD le 3 avril 2020 et il s'offre une seconde jeunesse pour la réouverture des salles.

Au casting de ce métrage, on retrouve Gérard Lanvin ("Les Lyonnais" réalisé par Olivier Marchal) et Olivier Marchal (réalisateur de "Carbone") dans les rôles de deux grands-pères que tout oppose. Ils ont pour mission de s'occuper de leur petite fille jouée par Camille Aguilar (vue dans les fictions TV "Zone Blanche" et "Le Premier OUbkié") et de l'aider au mieux à préparer son bac. Une cohabitation qui va s'avérer bien compliquée pour tous, mais offrir quelques situations cocasses aux spectateurs.
Gérard Lanvin et Olivier Marchal ont souvent travaillé ensemble : ils se sont donné la réplique dans "Le Fils à Jo", Gérard Lanvin était au casting des "Lyonnais" réalisé par Olivier Marchal, tout comme il sera au générique de "Bronx", le prochain film d'Olivier Marchal en tant que réalisateur qui sortira prochainement.

Pour l'occasion, nous avons rencontré Gérard Lanvin et Oliver Marchal :

Synopsis :

La famille Morales est dans l'embarras : Franck (Jean-François Cayrey) et Karine (Anne Girouard) partent travailler sur une croisière et confient leur fille Camille (Camille Aguilar), qui doit passer son bac, mais préfèrerait tout plaquer, à son grand-père, André (Gérard Lanvin), gendarme retraité et psychorigide à souhait. C'est sans compter l'arrivée de Teddy (Olivier Marchal), l'autre grand-père, de retour du Mexique où il gérait des boîtes de nuit peu fréquentables. La cohabitation entre les papis va s'avérer compliquée… et Camille profite de leurs querelles pour vivre sa vie comme elle l'a décidé…

Bande-annonce :

Critique :

Avec "Papi-Sitter" Philippe Guillard livre avant tout un film intergénérationnel qui saura parler à tout le monde, à voir en famille.

Mais, "Papi-Sitter" c'est aussi et surtout une comédie très drôle grâce à ses personnages de grands-pères pas piqués des hannetons, interprétés par Gérard Lanvin et Olivier Marchal.
André, joué par Gérard Lanvin, est un militaire de carrière qui n'a pas complètement raccroché et poursuit une vie réglée au cordeau comme le capitaine qu'il était avant la retraite. Si on avait déjà vu Lanvin en agent secret dans "Secret Défense", ce militaire est encore plus strict, borné, obtus. Quant à Olivier Marchal — qu'on a davantage l'habitude de voir dans des rôles de flics bourrus — est Teddy, un baba cool, un peu beauf sur les bords, qui chante les "Sardines" à l'heure de l'apéro. Teddy, toujours vêtu de chemises aux imprimés colorés très tape à l'œil, collectionne également les slips (très) originaux. Ce qui donne lieu à une scène très drôle, lorsqu'il les étend après les avoir lavé. Une scène pas facile à tourner de l'aveu d'Olivier Marchal : malgré les apparences, il fallait absolument rester on ne peut plus sérieux. Pas facile d'échapper au fou rire face à ses sous-vêtements…
André et Teddy, deux personnages qui n'ont à priori rien en commun, si ce n'est que leur petite-fille, interprétée par Camille Aguilar, sur laquelle ils doivent veiller. Au final, ils se disputent l'amour de Camille, et se livrent à une guéguerre infiniment drôle, à coups de crasses et mauvaises blagues (dont certaines peuvent nous donner des idées pour de futurs mauvais tours…). Avant de, finalement, révéler des failles.
Philippe Guillard multiplie les situations loufoques, cocasses, appuyées par des dialogues mordants, ponctués de punchlines de papis : "Je ne suis pas venu de Saint-Nazaire pour trier des lentilles", "Parle à ton boucher, c'est l'andouille qui te répond", "A con, con et demi" peut-on entendre dans les bouches de Lanvin et Marchal.
"Papi-Sitter" se révèle être un film plein de bons sentiments, grâce auquel on prend plaisir à (re) découvrir Olivier Marchal dans une comédie. Un acteur plutôt rare dans les comédies, mais qui s'avère être aussi bon dans la clownerie que dans ses rôles de flics taiseux.
On aime aussi beaucoup les seconds rôles du film avec notamment Come Levin ("Gangsterdam", les séries "Balthazar" et "Mission"), Anne Girouard ("Chamboultout", "Quand on crie au loup" et la série "No Limit"), Jean-François Cayrey (humoriste qu'on ne voit pas assez souvent), Philippine Leroy-Beaulieu (actuellement dans "Mirage" sur France 2) et Francis Renaud, ici en gendarme alors qu'on lui confie souvent des rôles de truands. Des acteurs qui participent à la drôlerie et au succès — on l'espère — de "Papi-Sitter".

Horaires :

Dans quelles salles proches de chez moi est projeté le film Papi Sitter ?

Un film à (re)découvrir en salle dès le 22 juin 2020.

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 22 juin 2020

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche