La Zone d'Intérêt de Jonathan Glazer, Oscar du Meilleur Film Etranger 2024, bientôt en VOD

Par Manon de Sortiraparis · Publié le 29 avril 2024 à 12h42
Dix ans après Under the Skin, Jonathan Glazer faisait son grand retour au Festival de Cannes 2023 avec La Zone d'intérêt (The Zone of Interest). Une oeuvre bouleversante qui a remporté le Grand Prix du Festival et qui sera disponible en VOD à l’achat le 30 mai et en location le 4 juin 2024.

Une scène familiale d’anniversaire des plus classiques ; au loin dans le même plan, un mirador. Des fleurs colorées, le long d’un mur d’enceinte grisâtre, et un homme en maillot de bain au bord d’un lac, qu’un cut fait revêtir, le lendemain, d’un uniforme SS. Les rares images d’Auschwitz font partie de la mémoire collective, assimilées à l’école par le visionnage de Nuit et Brouillard de Resnais. Mais peut-on décemment se figurer la vie autour de la mort ? 

Dans La Zone d'intérêt, son quatrième long-métrage présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2023, Jonathan Glazer donne à voir l’invisible au coeur d’une zone peu documentée par l’histoire. L’horreur se trame aussi de l’autre côté des baraquements et des barbelés, dans la maison de Rudolf Höss, commandant d’Auschwitz-Birkenau, et de sa famille paisiblement installée à l’extérieur du camp.

Toute la puissance et la prouesse de La Zone d'intérêt résident dans sa capacité à représenter l’indicible sans qu’on ne le voit, à travers des plans aux couleurs vives - rouge, vert - qui remplissent l’écran et illustrent, par leur vide, le son des balles, des cris d’effroi et des gémissements de douleur. Pas une seule fois n’est donnée la possibilité de jeter un oeil de l’autre côté du mur d’enceinte du camp de concentration, longuement filmé en travelling. Et pourtant, impossible de ne pas penser, tout au long du film, à ce qui se passe hors-champ, comme un cerveau divisé en deux, une partie assistant aux images, l’autre ressentant la mort omniprésente. 

La famille Höss vaque à ses occupations, les journées émaillées de rituels obscènes. Une tasse de café à la main, Madame ricane avec ses amies à l’évocation de ce diamant retrouvé caché par une juive dans un tube de dentifrice ; avant de monter à l’étage essayer une fourrure récupérée parmi la masse de condamnées arrivées en convoi le matin-même et probablement déjà gazées. Système économique indécent qui permet l’opulence, les journées de barbecue au grand air, le barbotage des enfants dans la piscine. Monsieur, dans son bureau, consulte les plans d’un nouveau four crématoire comme il s’agirait de choisir sa nouvelle cuisine. La brutalité du décalage provoque un choc, comme cette réplique (‘c’est paradisiaque’) lancée la bouche en coeur à la visite du jardin familial, aux couleurs édéniques. 

Face à l’horreur, Jonathan Glazer choisit la radicalité par une mise en scène qui, sous couvert de minimalisme, exprime beaucoup - jusqu'à l'écoeurement. Un cadrage formel très large qui ne permet pas de distinguer les traits du visage des bourreaux, des plans fixes - parfois trois pour accompagner un échange d'une seconde dans un entrebâillement de porte, des couleurs désaturées dans la maison et des plans sans paroles qui s’étirent sur la longueur. Mais le cinéaste sait rompre avec son récit, par des scènes rêvées et hallucinées en négatif à la texture proche de celle d’un jeu vidéo ; par cette mise en paroles, aussi, de notes de piano - bouleversant. 

Comme les paires de chaussures, les montagnes de valises, les vêtements pour enfants qui ne seront plus jamais portés, relégués à être exposés derrière une vitrine du musée d’Auschwitz, le générique de fin signé Mica Levi, la compositrice de Jonathan Glazer depuis Under The Skin, résonne comme les voix des millions d’âmes qui ne sont plus. Un Grand Prix que ne pourra malheureusement pas partager Martin Amis, à l’origine du livre ici adapté. L’auteur britannique est décédé le lendemain de la présentation de La Zone d'Intérêt à Cannes.

Bande-annonce officielle du film La Zone d'Intérêt (2023) : 

Dans quelles salles proches de chez moi est projeté le film La Zone d'intérêt ?

VOD : les nouveaux films à voir en Vidéo à la Demande en maiVOD : les nouveaux films à voir en Vidéo à la Demande en maiVOD : les nouveaux films à voir en Vidéo à la Demande en maiVOD : les nouveaux films à voir en Vidéo à la Demande en mai VOD : les nouveaux films à voir en Vidéo à la Demande en mai 2024
Plongez dans l'univers de la VOD pour découvrir les films qui feront l'événement en mai 2024. [Lire la suite]

Le top des films et des séries à voir sur les plateformes de streamingLe top des films et des séries à voir sur les plateformes de streamingLe top des films et des séries à voir sur les plateformes de streamingLe top des films et des séries à voir sur les plateformes de streaming Les nouveautés films et séries à voir en mai 2024 sur les plateformes de streaming
Vous ne savez pas quoi regarder ? Pour vous y retrouver face aux catalogues sans fin des plateformes de streaming, fiez-vous à notre guide ! Netflix, Disney +, Amazon Prime Video, Paramount+, Apple TV+... Voici un petit tour d'horizon des films et séries à voir en ce moment. [Lire la suite]

Salto, la plateforme française de streaming, débarque sur la TNTSalto, la plateforme française de streaming, débarque sur la TNTSalto, la plateforme française de streaming, débarque sur la TNTSalto, la plateforme française de streaming, débarque sur la TNT Streaming : qu'est-ce qu'on regarde ce Jeudi 30 mai 2024 sur les plateformes Netflix, Amazon et Disney+ ?
Envie de pantoufler devant la télé aujourd'hui ? On vous dévoile les sorties de la semaine sur vos plateformes de streaming préférées, Netflix, Amazon Prime Video et Disney+ ! [Lire la suite]

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 30 mai 2024

× Horaires indicatifs : pour confirmer l'ouverture, contactez l'établissement.
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche