This page is not available in your language, please, choose yours

Suite Française : critique et bande-annonce

Publié le 2 avril 2015 Par Maïlys C.
Suite Française : critique et bande-annonce

Infos pratiques

Le 1 avril 2015

Suite Française, en salles le 1er avril 2015, est un film de Saul Dibb avec Michelle Williams, Kristin Scott Thomas et Matthias Schoenaerts. Adapté des écrits d’Irène Némirovsky, Suite Française se passe en 1940 dans un petit village de la France occupée. Lucile et sa belle-mère vivent ensemble dans la plus belle maison du village, sans homme, jusqu’à ce que les Allemands débarquent et exigent un toit. Une relation se noue alors entre Lucile et le lieutenant Bruno… Une adaptation sans qualité quoique relativement émouvante.

Morte dans les camps nazis, Irène Némirovsky a connu une gloire post-mortem spectaculaire : ses écrits, soigneusement cachés dans une valise, furent longtemps ignorés par sa fille Denise, pudique, qui se refusait à lire un éventuel journal intime. Puis, cinquante ans après la mort de sa mère, elle se mit à lire et fit paraître ce qui devint un best-seller.

Suite Française est donc, par son succès littéraire, une belle vengeance face à la barbarie nazie. Le roman – et désormais le film – racontent la vie d’un petit village pendant l’Occupation allemande. Une jeune fille attend le retour de son mari sous le regard sévère de sa belle-mère. Un jour, un lieutenant allemand s’installe chez eux. De frôlements en regards dérobés, une idylle sensuelle naît entre les deux ennemis… Jusqu’à ce que Lucile doive s’engager en faveur de son patriotisme.

Le film de Saul Dibb a de nombreux défauts : la musique est à peu près constante, les acteurs sont maladroits, plutôt lourds, et l’ensemble manque d’originalité et de sincérité. Toutefois, Suite Française est d’une sensualité certaine. L’ennemi y est présenté comme le retour inespéré de la virilité et de la jeunesse dans un village où il n’y avait plus que des vieux, des femmes désespérées et des handicapés. Les Allemands, Matthias Schoenaerts en tête de file, sont des objets de désir interdits pour les jeunes villageoises, insultées dès qu’elles osent leur adresser la parole.

Le film restitue assez bien le lent glissement de la méfiance à l’amour de Lucile, offrant une belle émotion qui sauve l’ensemble de la catastrophe téléfilm.

Bande-annonce :

Informations pratiques :

Suite Française
En salles le 1er avril 2015

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement