This page is not available in your language, please, choose yours

Saint-raphaël réclame 100.000 euros à gad elmaleh

Publié le 11 septembre 2008 Par Clément D.

La ville de Saint-Raphaël a réclamé jeudi 100.000 euros de dommages et intérêts pour préjudice porté à son image à l'humoriste Gad Elmaleh qui, l'été 2007, était arrivé avec une heure de retard à son spectacle avant de l'annuler sans explication.


"L'amuseur public n'a pas agi en professionnel, encore moins en gentleman, il s'est lâchement comporté", a plaidé l'avocat de la ville Me Bernard Hawadier devant la première chambre civile du tribunal de grande instance de Draguignan.
Selon lui, "il aurait dû prendre des précautions pour arriver à l'heure, sachant, qu'en été, quatre heures sont nécessaires pour, de Saint-Tropez, rejoindre Saint-Raphaël". Pour l'avocat de l'humoriste, Me Isabelle Wekstein-Steg, qui a vivement condamné "l'action de dénigrement du maire de Saint-Raphaël" contre son client, "la faute n'existe pas""Face à l'hostilité des spectateurs, il a fait un arbitrage en raison de son droit moral d'auteur" a-t-elle justifié. Le 6 août 2007, alors que 2.700 spectateurs avaient réservé leur place pour assister à son spectacle, Gad Elmaleh, affirmant avoir été pris dans des embouteillages entre Ramatuelle et Saint-Raphaël, était arrivé sur scène avec une heure de retard. Accueilli par des sifflets, il avait quitté la scène en déclarant au public "le spectacle est annulé, vous serez remboursé".
La ville de Saint-Raphaël a depuis obtenu auprès de l'organisateur le remboursement des 43.000 euros frais de personnel, matériel et publicité engagés.

Le jugement a été mis en délibéré au 6 novembre.

Informations : © Agence France-Presse


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement